Marseille

Textile

Catova poursuit la structuration de son activité

Par Didier Gazanhes, le 09 mai 2019

En 2018, la société marseillaise Catova avait clairement scindé ces deux activités : la communication par l’objet (Planète Objets) et la distribution et la fabrication de vêtements de travail (Catova). Aujourd’hui, la PME mise sur le marketing pour se repositionner.

Sandrine Molinéro (GPMS Marketing) et Eric Doucet (Catova).
Sandrine Molinéro (GPMS Marketing) et Eric Doucet (Catova). — Photo : D.Gz.

« Quand on dirige une PME comme la nôtre, on a toujours le nez dans le guidon. On se positionne sur des axes commerciaux, qui finalement peuvent ne pas se révéler judicieux, mais il faut du temps pour s’en rendre compte », indique Eric Doucet, qui dirige depuis 2017 avec son épouse Sylvie, Catova, une société créée en 1998 à Courbevoie, par Thomas Marc. Aujourd’hui installée à Marseille, l’entreprise de 10 salariés (2 M€ de CA) fabrique des vêtements de travail. Les dirigeants sont aussi à la tête d’une deuxième entreprise, la SARL Planète Objets (200 000 € de CA), qui distribue des objets publicitaires et des cadeaux d’affaires, comme des mugs, des stylos ou encore des calendriers.

Parmi les « axes commerciaux » mis en place par les dirigeants : l’économie responsable et le développement durable, avec une gamme de vêtements respectueux de l’environnement. « Mais, finalement, ce positionnement n’a pas constitué un élément déclencheur auprès de nos clients… », confie Eric Doucet.

Pour se repositionner, Catova a choisi, depuis deux ans, de faire appel à GPS Marketing, une structure au sein de laquelle Sandrine Molinéri propose des services de responsable marketing à temps partagé aux entreprises du territoire. « Ce regard extérieur nous a, non seulement poussé à repenser notre communication, mais nous a également obligés à intégrer une nouvelle dimension à notre réflexion. Avant son intervention, nous communiquions sur les réseaux sociaux, mais un peu à notre façon. Désormais, notre démarche s’est structurée », explique Sophie Doucet.

De distributeur à créateur de vêtement

Aujourd’hui, Catova affirme clairement son statut de fabricant, capable d’équiper n’importe quelle entreprise de vêtements tendances, à son image. La PME fournit principalement des enseignes de restauration rapide, de restauration traditionnelle et des sociétés de sécurité. « Nous avons pour clients de grandes enseignes parisiennes et nous sommes spécialistes des relations entre franchiseurs et franchisés. Nous distribuons et nous fabriquons. Nous montons de vraies collections avec nos clients. Ils choisissent les tenues que nous adaptons. Nous proposons ensuite des mini-sites sur lesquels les franchisés peuvent, par exemple, passer commander ». Catova achète les tissus en France et en Belgique et sous-traite la fabrication en Tunisie. Chaque année, la PME fait fabriquer 25 000 polos et 35 000 pantalons. « Nous pouvons, en tant que fabricant, réaliser de toutes petites quantités. Nous pouvons ainsi livrer cinq chemises avec cinq broderies différentes pour un restaurant par exemple. C’est une vraie souplesse que n’ont pas nos concurrents qui, la plupart du temps, sont de grandes structures », assure Eric Doucet
« Nous avons clairement repositionné l’entreprise de simple fabricant et distributeur à une position de créateur. Catova apporte des éléments tendance et mode à ses vêtements », confie Sandrine Molinéri. « Catova est une petite structure, il faut surtout éviter de se disperser et au contraire se structurer afin d’optimiser le potentiel de l’entreprise ».

Sandrine Molinéro (GPMS Marketing) et Eric Doucet (Catova).
Sandrine Molinéro (GPMS Marketing) et Eric Doucet (Catova). — Photo : D.Gz.

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Recevez chaque vendredi le Débrief, l'essentiel de l'actualité économique de votre région.