Toulon

Innovation

Cartesiam boucle son premier tour de table

Par la rédaction, le 27 septembre 2017

La start-up toulonnaise Cartesiam, spécialiste de l'intelligence artificielle appliquée au monde de l'industrie, a bouclé sa première levée de fonds auprès d'investisseurs locaux. Elle a aussi obtenu le soutien de l'UIMM Alpes-Méditerranée.

Le Journal des Entreprises
Le Journal des Entreprises — Photo : Le Journal des Entreprises

La start-up toulonnaise Cartesiam, créée par François de Rochebouët, Joël et Michel Rubino, a connu un beau coup d'accélérateur au cours de l'été. Elle vient de boucler sa première levée de fonds d'un montant de 500.000 euros auprès d'investisseurs locaux, elle a décroché une aide financière de 5.000 euros auprès de l'UIMM Alpes-Méditerranée, elle a séduit de nouveaux clients et son équipe s'est étoffée avec l'arrivée de trois ingénieurs.

De grands noms du CAC40 séduits

Cartesiam a une spécialité : le développement de produits dotés d'intelligence artificielle embarquée. Le premier - « SmartSENSOR » - est un analyseur de vibrations, dont l'ambition est de « disrupter la maintenance prédictive dans l'industrie ». Le second - « SmartMAT » - est un tapis de sol connecté et intelligent, qui permet d'évaluer les flux de passages dans un endroit donné. Le premier tapis de sol a été développé pour la Fédération française de Tennis et Orange et testé lors du dernier tournoi de Rolland Garros.
Ces deux produits ont fait mouche et « intéressent de grands noms du CAC40 », confie Michel Rubino. L'armée, la SNCF, Nextdoor (la nouvelle génération d'espaces professionnels de Bouygues) sont intéressés par SmartMAT. « Le prochain Salon du chocolat à Paris en sera équipé », ajoute le dirigeant. EDF, Véolia France et Véolia Allemagne sont quant à eux très intéressés par SmartSENSOR. « Nous sommes les seuls au monde à travailler sans câbles, en mode portable et en stockant toute l'intelligence dans le capteur, représentant une réelle sécurité pour les industriels dont les données ne se promènent pas dans le cloud », précise Michel Rubino. Les trois créateurs ont été jusqu'à convaincre l'UIMM Alpes-Méditerranée, qui a décidé de soutenir l'industrie du futur et en l'occurrence Cartesiam à hauteur de 5.000 euros. Sa vice-présidente Pascale Nagy se félicite d'ailleurs de la percée de cette start-up varoise dans le domaine de la maintenance prédictive, « qui est fondamentale pour la performance de l'industrie ».

Devenir un leader mondial

Aujourd'hui, grâce à l'arrivée d'investisseurs, Cartesiam va pouvoir notamment pouvoir lancer la production des premières séries et se renforcer. D'ici à quatre ans, Cartesiam devrait être devenue une entreprise qui emploie une cinquantaine de personnes et réalise un chiffre d'affaires assez conséquent. « La start-up devrait atteindre son équilibre dès l'année prochaine », détaille Michel Rubino. L'ambition à terme : hisser Cartesiam au rang de leader mondial de la maintenance prédictive.

Le Journal des Entreprises
Le Journal des Entreprises — Photo : Le Journal des Entreprises

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Recevez chaque vendredi le Débrief, l'essentiel de l'actualité économique de votre région.