Marseille

Industrie

Carbon Blue dévoile son concept de micro-usine à la Foire internationale de Marseille

Par Hélène Lascols, le 20 septembre 2022

La Foire Internationale de Marseille accueille cette année le Trophée Gustave, qui met en avant les innovations régionales destinées à améliorer le quotidien du grand public, tous secteurs confondus. Parmi les pépites sélectionnées, Carbon Blue et ses micro-usines innovantes qui créent localement des produits uniques à partir de plaques et barres réalisées en plastiques 100 % recyclés et 100 % recyclables.

Le premier atelier Carbon Blue, à Gémenos, produit du mobilier à partir de plastiques recyclés et 100 % recyclables.
Le premier atelier Carbon Blue, à Gémenos, produit du mobilier à partir de plastiques recyclés et 100 % recyclables. — Photo : Carbon Blue

Issu d’une famille d’entrepreneurs, passés maîtres dans le recyclage du plastique, Stéphane Testa peaufine depuis deux ans son projet Carbon Blue, dédié à la valorisation du plastique. "Une première mini-usine, soutenue par l’Ademe, est installée dans les Bouches-du-Rhône à Gémenos et emploie trois personnes. Nous avons validé les machines, mais aussi le concept auprès de premiers clients", explique Stéphane Testa. Cet atelier propose d’offrir une seconde vie à une petite part des 10 millions de tonnes de plastique produites chaque seconde dans le monde, en créant du mobilier urbain, mais aussi du mobilier pour les intérieurs et extérieurs, à partir de plastiques recyclés et 100 % recyclables. "Nos produits, réalisés à partir de plastiques collectés dans un rayon de 50 km, ont déjà conquis le groupe Vinci. Ils équipent aussi une boutique parisienne ou un hall d’accueil d’une entreprise à La Ciotat. Enfin, nous avons réalisé, pour le magasin Decathlon de Bouc-Bel-Air (Bouches-du-Rhône), des totems à partir de leurs palettes", détaille l’entrepreneur.

Une innovation de la Foire Internationale de Marseille

Les réalisations de ce premier atelier ont aussi été exposées au sein de l’enseigne d’ameublement Alinéa, ou chez Cultura et elles font partie des vedettes "innovantes" de la Foire Internationale de Marseille, qui ouvre ses portes le 23 septembre prochain.

En collaboration avec la French Tech Aix-Marseille et Bpifrance, la deuxième Foire de France a sélectionné une douzaine de start-up installées en Provence-Alpes-Côte d'Azur, parmi lesquelles Carbon Blue pour exposer leurs créations, mais aussi participer au trophée Gustave, qui met en avant les innovations régionales destinées à améliorer le quotidien du grand public, tous secteurs confondus. "Nous allons profiter de cet événement pour exposer une vingtaine de pièces et dévoiler de nouvelles chaises et une chaise haute notamment mais aussi rappeler aux professionnels que nous proposons aussi de louer notre mobilier", confie Stéphane Testa.

Avec Carbon Blue, Stéphane Testa offre une seconde vie aux déchets plastiques en les transformant en planches ou objets designs.
Avec Carbon Blue, Stéphane Testa offre une seconde vie aux déchets plastiques en les transformant en planches ou objets designs. - Photo : Carbon Blue

Un développement en franchises

Grâce à ce premier atelier, qui a permis la création d’emplois locaux et une réutilisation du plastique en circuit court, Stéphane Testa espère désormais en conquérir de nouveaux territoires. Carbon Blue a d’ores et déjà remporté un appel à manifestation d’intérêt du groupe de recyclage des emballages ménagers et des papiers graphiques Citeo pour ouvrir un atelier à La Réunion. D’autres projets similaires pourraient voir le jour en Guadeloupe ou en Corse. Puis, dès 2023, l’entrepreneur entend développer et promouvoir son concept en franchises avec l’objectif d’ouvrir les premiers ateliers franchisés au deuxième semestre 2023, ou début 2024. "À Gémenos, nous avons validé la rentabilité économique de l’atelier avec l’objectif d’atteindre l’équilibre l’année prochaine. Nous nous sommes insérés dans un écosystème local, favorisant les circuits courts. Enfin, notre projet est écologique et nous développons aujourd’hui une application pour offrir aux entreprises partenaires une traçabilité de leurs plastiques", remarque Stéphane Testa.

Poursuivez votre lecture

Plus de Newsletters

Déjà abonné à une newsletter gratuite ? Inscrivez-vous ici à une autre édition