Réseaux économiques

Bouches-du-Rhône : La filière santé se fédère en "Interpro"

Par Alexandre Léoty, le 04 janvier 2013

Santé Les entrepreneurs - publics, privés et associatifs - du secteur de la santé ont choisi de se fédérer en créant l'Interpro Santé Provence. Une première en France.
Le Journal des Entreprises
Le Journal des Entreprises — Photo : Le Journal des Entreprises

Ils sont venus, ils sont tous là... Finies, les petites luttes entre corps de métiers. Terminées, les guerres entre secteur public et secteur privé. Le message des "entrepreneurs de santé" est clair: désormais, la filière locale est unie et parle d'une même voix. Le mois dernier, l'Assistance publique-Hôpitaux de Marseille (AP-HM), la Fédération hospitalière privée Sud-Est (FHP), la Fédération des transporteurs sanitaires (FNTS), le Syndicat des établissements et résidences privées pour personnes âgées (Synerpa) et l'UPE 13 ont officiellement fondé l'Interpro Santé Provence. Une union sacrée qui, pour ce secteur - qui représente 41.000 acteurs, 170.000 salariés et 18milliards d'euros de chiffre d'affaires dans la région - va plus loin que le simple symbole.




8 à 10% d'économies

«La création de cette Interpro, qui est une structure innovante et totalement inédite en France, marque la volonté de tous les entrepreneurs du secteur de la santé, qu'ils soient publics, privés ou associatifs, de bouger les lignes en même temps», se félicite Thierry Schifano (FNTS), président de la nouvelle entité. Concrètement, l'Interpro servira plusieurs objectifs. «Nous souhaitons tout d'abord fédérer l'ensemble des acteurs de notre filière, afin de favoriser les approches transversales, explique Thierry Schifano. En travaillant tous ensemble à une meilleure organisation, nous estimons être en mesure de pouvoir économiser entre 8 et 10% sur les dépenses de santé. Nous devons en effet optimiser notre offre afin de continuer à proposer un service de soin de qualité». Et Jean-Paul Segade (AP-HM) d'ajouter: «Ce sont les plus petites entités qui vont bénéficier de ce travail en réseau, et ce à l'échelle métropolitaine. L'heure n'est plus à l'opposition. Aujourd'hui, nous souhaitons nous coordonner, à travers une démarche commune et concertée. Car nous savons d'expérience que la coordination, ça peut marcher...» Autre mission de l'Interpro Santé: contribuer à une meilleure visibilité de la filière, afin de valoriser son poids économique. «La santé représente un coût réel, concède Jean-Paul Segade. Mais c'est aussi une richesse pour notre territoire. Il faut le faire savoir».




Marseille... puis Paca

Pour l'Interpro fraîchement créée, travailler ensemble, c'est aussi favoriser l'innovation dans le secteur de la santé. C'est ce qui a motivé l'adhésion d'Eurobiomed à l'association. «Notre région est très performante sur le terrain de l'innovation, estime Émilie Royere, directrice du pôle de compétitivité. Nous devons continuer à travailler de concert sur ce sujet, en lien avec la multiplicité des petites entreprises du territoire». L'Interpro, qui cible dans un premier temps l'aire marseillaise, entend rapidement s'étendre dans le Var et les Alpes-Maritimes. «Nous pourrons alors démontrer au niveau national qu'il est possible d'agir ensemble, sur le terrain, entre acteurs complémentaires», anticipe Thierry Schifano.

Poursuivez votre lecture

Plus de Newsletters

Déjà abonné à une newsletter gratuite ? Inscrivez-vous ici à une autre édition