Marseille

Télécoms

Avenir Telecom recharge ses batteries grâce à Energizer

Par Didier Gazanhes, le 21 mars 2019

Nouveau départ pour Avenir Télécom. L’entreprise marseillaise de 450 salariés se relance, à la suite d'un partenariat avec Energizer. Ayant complètement revu son modèle économique, Avenir Télécom conçoit et fabrique des téléphones portables.

Jean-Daniel Beurnier
Jean-Daniel Beurnier, fondateur d'Avenir Telecom. — Photo : D.Gz.

Décidément Jean-Daniel Beurnier, fondateur d’Avenir Telecom il y a maintenant trente ans, n’en finit pas de rebondir. Après avoir surfé avec les premiers développements de l’Internet, après avoir connu la croissance en tant que distributeur de matériel de téléphonie, après avoir été coté en Bourse en 1998, après une double crise, en 2000 et en 2007, et après un redressement judiciaire en 2016, l’entreprise marseillaise, positionnée sur un marché en perpétuelle mutation, conserve son dynamisme et son énergie et a su retrouver un nouveau départ. Repartie de zéro, elle a ainsi été relancée par un partenariat, noué en 2010, avec le numéro mondial de la pile, Energizer.

Une gamme de 26 téléphones portables

« En trente années, nous n’avons jamais cessé de nous transformer. Nous avons été grossistes, distributeurs de mobiles, puis nous avons mis en place des chaînes de magasins avec Internity et maintenant, nous sommes concepteur et fabricant de portables », résume Jean-Daniel Beurnier, qui a ainsi présenté, fin février, au Mobile World Congress de Barcelone, sa toute nouvelle gamme avec 26 téléphones portables de marque Energizer, dont notamment le tout premier téléphone Android doté d’une batterie de 18 000 mAh, permettant d’avoir une autonomie de près d’une cinquantaine de jours. 

« Le partenariat  avec Energizer a été initié en 2010 par le développement d’une gamme d’accessoires de charge, puis s’est poursuivi par la création de produits mémoire en 2014. En 2016, quand nous avons été en difficulté, Energizer ne nous a pas abandonnés, bien au contraire », rappelle-t-il, tout en précisant : « Nous avons ainsi, petit à petit, élargi notre périmètre de distribution qui couvre aujourd’hui la totalité du globe. »

Viser les pays émergents

Avenir Telecom vise toutefois en priorité les pays émergents, qui correspondent parfaitement au positionnement des appareils fabriqués par l’entreprise, dont le cœur de gamme est situé entre 50 et 150 euros. « Energizer  est présent dans près de 140 pays. En Arabie Saoudite, par exemple, le taux de pénétration d’Energizer sur sa gamme de produits est de 81 %. Les classes moyennes de ces pays voient leur pouvoir d’achat s’accroître d’année en année. En 2020, la classe moyenne sera la tranche de population la plus importante au niveau mondial. Il va ainsi y avoir des millions de nouveaux consommateurs potentiels, notamment en Asie et en Afrique. »

Durant les dix-huit derniers mois, Avenir Telecom (450 salariés) a travaillé à construire une gamme de produits et téléphones. Ils sont distribués dans 55 pays dans le monde, en s'appuyant notamment sur cinq bureaux, à Dubaï aux Emirats Arabes Unis, Bucarest en Roumanie, Gurgaon en Inde, Sofia en Bulgarie et enfin Shenzhen en Chine. « 92 % de nos 40 millions d’euros de chiffre d’affaires est réalisé à l’export, principalement vers l’Asie et le Moyen Orient, qui représentent chacun près de 30 % de notre activité », détaille le fondateur de l’entreprise.

Jean-Daniel Beurnier souligne aussi ses intentions de développement en  Inde et en Afrique, et notamment en Egypte, pays où la marque Energizer est plutôt bien implantée. L’Afrique du Sud, l’Afrique noire francophone, le Nigeria ou l’Angola pourraient également être des destinations pour les produits Energizer distribués par Avenir Telecom. « Aujourd’hui, nous réalisons 90 % de notre chiffre d’affaires avec des produits sous cette marque. Il nous reste toutefois un peu d’activités annexes, notamment en Europe de l’Est, que nous avons conservées. »

Grande distribution et Internet

A l’heure actuelle, les produits d’Avenir Telecom sont distribués via la grande distribution et via Internet. « Il est essentiel d’être présents dans les sites de e-commerce, comme Amazon, Alibaba ou Pixmania, et d’avoir un véritable suivi des ventes sur ces plateformes. 70 % des produits de téléphonie sont désormais achetés en ligne. Le volume global des ventes devrait en outre doubler d’ici à 2021. » Si Avenir Telecom a principalement misé sur les GMS (grandes et moyennes surfaces, soit les supermarchés et hypermarchés), Jean-Daniel Beurnier songe aussi aux opérateurs. « C’est un vrai sujet pour l’avenir… »

L’entreprise, qui distribue près de 100 000 unités par an, envisage une future levée de fonds afin d’accélérer son développement. « Nous en parlerons dans les prochains conseils d’administration. La levée de fonds sera déterminante pour notre réussite ». Cotée en Bourse à Euronext, Avenir Telecom est détenue à 52% par le grand public actionnaire et à 48% par Jean-Daniel Beurnier et son associé, Robert Schiano-Lamoriello.

Jean-Daniel Beurnier
Jean-Daniel Beurnier, fondateur d'Avenir Telecom. — Photo : D.Gz.