Toulon

Hôtellerie

Avec ses hôtels, la famille Stropoli veut valoriser le territoire

Par Hélène Lascols, le 09 février 2021

Malgré la crise sanitaire, qui a n’a pas épargné l’activité de leurs deux établissements toulonnais, le Grand Hôtel Dauphiné Boutique Hôtel & Suites et l'Hôtel Originals Grand Hôtel de la Gare , Sylvia et Stéphane Stropoli n’ont pas remis en cause leur politique de mécénat auprès de la scène nationale Châteauvallon-Liberté et ont tout mis en œuvre pour que le « spectacle continue. »

Stéphane Stropoli a rejoint l’entreprise familiale depuis 23 ans. Il occupe la direction du Grand Dauphiné Hôtel depuis 18 ans. Sa sœur Sylvia est arrivée en 2007 et dirige le Grand Hôtel de la Gare.
Stéphane Stropoli a rejoint l’entreprise familiale depuis 23 ans. Il occupe la direction du Grand Hôtel Dauphiné Boutique Hôtel & Suites depuis 18 ans. Sa sœur Sylvia est arrivée en 2007 et dirige l'Hôtel Originals Grand Hôtel de la Gare. — Photo : Vincent Berenger, Liberté-Châteauvallon

Si le Covid-19 a suspendu la saison culturelle 2020-2021 de la scène nationale Châteauvallon-Liberté, les mécènes n’ont pas déserté et ont permis à ce lieu culturel toulonnais de mener quelques beaux projets, en coulisses. Parmi eux, la famille Stropoli, propriétaire du Grand Hôtel Dauphiné Boutique Hôtel & Suites et de l'Hôtel Originals Grand Hôtel de la Gare , à Toulon, qui s’est toujours investie dans les actions qui participent à la valorisation du territoire. « Depuis cinq ans, nous entretenons une relation particulière avec le Châteauvallon-Liberté, souhaitant ainsi faire le lien entre la culture et nos hôtels. Nous accueillons les artistes et techniciens et nous avons participé en 2020 à un projet visant à mettre en mots et images les liens tissés entre nos hôtels et la scène nationale, associant nos salariés et des artistes », détaillent Stéphane et Sylvia Stropoli, frère et sœur, qui ont repris les rênes de l’entreprise familiale il y a quatre ans.

Les vidéos ont été tournées au cours de l’automne 2020 et le résultat sera dévoilé au printemps prochain. « Tout en menant une réflexion sur l’histoire de notre établissement, ce projet a permis de mettre en lumière le travail de nos salariés. Il a aussi révélé une caractéristique commune à nos métiers : quoi qu’il arrive, le spectacle continue », ajoute Stéphane Stropoli.

Une responsabilité sociétale

Une réalité d’autant plus prégnante aujourd’hui, alors que la crise sanitaire actuelle a laissé portes closes au Châteauvallon-Liberté et n’a pas épargné l’activité des deux hôtels toulonnais. « En début d’année 2020, nous venions d’achever, au Grand Hôtel Dauphiné Boutique Hôtel & Suites, d’importants travaux pour un total de 2 millions d’euros. Des chambres ont été rénovées, une salle de sport, une salle de séminaire et une terrasse avec vue sur les toits du centre-ville ont été créées. Après des mois de travaux et de fermeture partielle de l’établissement, toute notre offre était prête à décoller. Le Covid nous a coupés les ailes en plein envol », souligne Sylvia Stropoli. Lorsque les comptes seront clôturés, les deux hôtels (16 salariés) devraient avoisiner une perte globale de 50 % de chiffre d’affaires en 2020. « À titre d’exemple, nous avons atteint un taux de remplissage de 17 % au mois de novembre, contre 70 % habituellement », ajoute la dirigeante.

Des chiffres qui n’entament toutefois en rien la volonté des Stropoli de continuer d’avancer. Pour s’adapter, ils ont imaginé une offre « réveillon en amoureux », qu’ils pourraient renouveler, ils ont aussi mis en place des locations de chambres à la journée en guise de bureau et proposent une offre de restauration en partenariat avec des restaurateurs du centre-ville. « Faire travailler le tissu local, faire vivre l’économie locale, soutenir le sport ou la culture, soutenir des personnes qui s’investissent, qui ont des valeurs tournées vers l’humain, a toujours fait partie de notre ADN. L’entreprise a une responsabilité sociétale, qu’on le veuille ou non. » En 2021, les dirigeants du Grand Hôtel Dauphiné Boutique Hôtel & Suites et de l'Hôtel Originals Grand Hôtel de la Gare renforceront encore leur politique de mécénat auprès de Châteauvallon-Liberté en soutenant une création artistique.

Stéphane Stropoli a rejoint l’entreprise familiale depuis 23 ans. Il occupe la direction du Grand Dauphiné Hôtel depuis 18 ans. Sa sœur Sylvia est arrivée en 2007 et dirige le Grand Hôtel de la Gare.
Stéphane Stropoli a rejoint l’entreprise familiale depuis 23 ans. Il occupe la direction du Grand Hôtel Dauphiné Boutique Hôtel & Suites depuis 18 ans. Sa sœur Sylvia est arrivée en 2007 et dirige l'Hôtel Originals Grand Hôtel de la Gare. — Photo : Vincent Berenger, Liberté-Châteauvallon

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail