Marseille

Distribution

Avec sa nouvelle identité, le négociant agroalimentaire Groupe Brousse change d'échelle

Par Didier Gazanhes, le 09 décembre 2022

Le groupe marseillais Brousse Vergez, qui a vu le jour en 1946, se dote d'une nouvelle identité de marque pour devenir le groupe Brousse. Un changement symbolique, mais qui permet à l’entreprise de changer d’échelle, de clairement se positionner sur ses deux marchés (fruits secs et boulangerie) et de poursuivre sa croissance, notamment à l’international.

Jérémy et Fabien Brousse, les fils de Stephan Brousse, ont repris la direction du groupe familial de négoce agroalimentaire marseillais.
Jérémy et Fabien Brousse, les fils de Stephan Brousse, ont repris la direction du groupe familial de négoce agroalimentaire marseillais. — Photo : Didier Gazanhes

Changement de nom pour la société Brousse Vergez, qui devient tout simplement le Groupe Brousse. Changement certes symbolique (il n’y a plus de Vergez dans l’entreprise depuis les années 1980), mais qui illustre parfaitement l’ensemble des transformations qui ont métamorphosé la société durant la dernière décennie : des changements de taille, de marché et de dirigeants. Quatrième génération à la tête de l’entreprise créée en 1946, les enfants de Stephan Brousse, Fabien et Jérémy, ont en effet peu à peu, depuis 2018, pris la main sur la direction de la société, et affirment clairement aujourd’hui la raison d’être du groupe.

"Nous sommes des négociants. Nous ne fabriquons pas, nous ne livrons pas. Et nous ne voulons surtout pas aller dans ces domaines. Notre valeur ajoutée réside avant tout dans le service, dans la connaissance et la pertinence de notre portefeuille de fournisseurs. Les neuf acquisitions que nous avons effectuées depuis 2014 nous ont ainsi permis d’élargir soit notre offre, soit l’éventail de marchés que nous adressons", étaye le PDG Fabien Brousse. Depuis dix ans, l’entreprise, née dans le négoce des fruits et primeurs, s’est petit à petit positionnée sur le marché des produits pour la boulangerie-pâtisserie, notamment les ingrédients appertisés et secs (fruits au sirop pâtissiers, fourrages de fruits, conserves traiteur, fruits secs) et les fruits confits. Ce segment des ingrédients pour la boulangerie-pâtisserie représente près de 70 % du chiffre d’affaires du groupe en France.

50 % des ventes à l’export d’ici à 2025

Un choix stratégique qui a porté ses fruits. De 33 millions d’euros de chiffre d’affaires pour 16 salariés en 2014, le Groupe Brousse est passé en 2022 à 91 millions d’euros de chiffre d’affaires pour 74 salariés, dont 31 au siège à Marseille. Une croissance réalisée non seulement dans l’Hexagone, mais également à l’international depuis 2014. En 2015, une coentreprise a été constituée avec deux partenaires allemands pour se positionner sur le marché de la grande distribution outre-Rhin sur le marché des fruits secs, et plus précisément des dattes. Une activité qui représente près de 10 millions d’euros de chiffre d’affaires et qui lui a permis de se faire une place chez les distributeurs Aldi et Edeka. "Sans cette implantation, nous n’aurions jamais pu y entrer. Cela nous fait réfléchir à d’autres implantations dans d’autres pays", décrit Fabien Brousse. En 2018, le groupe se positionne en Hollande en rachetant l’un de ses clients export, The Peanut Company, à Amsterdam, et prend position sur la distribution de fruits secs méditerranéens aux Pays Bas et en Belgique.

Aujourd’hui, le groupe réalise 20 % de son chiffre d’affaires à l’export dans près de 48 pays. "Nous ambitionnons de passer cette part à 50 % d’ici à 2025, non seulement via un renforcement des équipes en interne mais également par croissance externe. Nous sommes en veille, notamment sur l’Allemagne, la Hollande et les États-Unis, qui constituent nos tout premiers marchés à l’international. La boulangerie et la pâtisserie à la française sont entrées dans les mœurs dans le monde entier et des chaînes se développent partout. Dans notre savoir-faire, notamment la conserve de fruits pour les boulangeries, nous n’avons que très peu de concurrents", expose Fabien Brousse, qui ajoute : "En 2018, alors que nous faisions nos premiers pas à l’export, la crise sanitaire nous a frappés et tout s’est arrêté à l’international. Dès le redémarrage de l’économie, tout a repris encore plus vite. Aujourd’hui, nous avons voulu mettre en place une véritable dimension groupe."

Donner une identité au groupe

La nouvelle identité du groupe, créée en interne, est ainsi à l’image de ses valeurs. "One world, One people", souligne-t-elle notamment. "Elle est destinée à recréer du sens pour nos clients et à remettre à l’honneur le métier de négociant. Nous travaillons avec beaucoup de nationalités et de structures familiales, comme la nôtre, avec lesquelles nous partageons l’essentiel de nos valeurs. Nous n’oublions pas que nous sommes positionnés dans l’agroalimentaire, qui est avant tout un métier de partage", détaille Jérémy Brousse, directeur général délégué du groupe. "Il nous fallait également clarifier et organiser les neuf entreprises du groupe. Tout n’était pas forcément clair pour nos partenaires, car nous avons grossi en intégrant des sociétés d’univers variés."

Une stratégie de croissance externe ambitieuse lancée par Brousse en 2014, qui l’a amené à prendre pied dans près de neuf entreprises différentes et à notamment créer une marque dédiée aux produits de boulangerie/pâtisserie, Brover. "Pour certains de nos clients, Brover est le nom de l’entreprise. À force de croissance et de rachats, nous avons un peu brouillé les cartes. Nous devions mettre de l’ordre dans notre communication", insiste Jérémy Brousse. "Nous avons voulu à la fois montrer que la société entrait dans une nouvelle phase et clarifier l’ensemble du groupe."

Neuf acquisitions en huit ans

Le rachat de CINRJ Produits Secs, basé en région parisienne et positionné dans les fruits secs et les conserves de fruits (8 millions d’euros de chiffre d’affaires) a permis au Groupe Brousse de mieux s’affirmer comme spécialiste du négoce de conserves de fruits et légumes. "Cette première opération a ensuite eu un effet boule de neige", retrace Jérémy Brousse. La même année, le groupe a racheté la société nantaise Axe Fruit (3 salariés, 770 000 euros de chiffre d'affaires), spécialisée dans les fruits secs à destination des industriels de l’agroalimentaire et notamment dans la filière cranberries.

"Avec ces deux entreprises, nous avons pu entrer sur de nouveaux marchés et notre environnement a commencé à savoir que nous nous portions acquéreur d’entreprises. Ces premiers rachats ont donc entraîné l’arrivée de nombreux dossiers, comme le distributeur isérois de fruits confits Ambro Foods en 2016 et la société sétoise spécialiste de l’olive Delieuze, en 2020", poursuit Jérémy Brousse. Au total, au cours des huit années, neuf entreprises ont rejoint le giron de Brousse, devenu peu à peu un véritable groupe familial indépendant.

Poursuivez votre lecture

Plus de Newsletters

Déjà abonné à une newsletter gratuite ? Inscrivez-vous ici à une autre édition