Marseille

Réseaux

Interview Aurore Sun (FCE Marseille) : « Mettre l’accent sur le développement des entreprises par le financement »

Entretien avec Aurore Sun, présidente FCE Marseille

Propos recueillis par Rémi Baldy - 05 juillet 2018

Après un premier mandat à la tête du réseau Femmes Chefs d'Entreprise à Marseille où il a fallu relancer l'association, Aurore Sun vient d'être réélue pour deux ans. La dirigeante dévoile ses ambitions.

Aurore Sun, présidente FCE Marseille depuis 2016.
« Il a fallu tout recréer, nous étions cinq au départ et nous avons commencé à regarder notre propre réseau pour recruter des membres », raconte Aurore Sun qui a relancé l'association FCE Marseille en 2016. — Photo : Criscuolo

Le Journal des Entreprises : Pourquoi avoir relancé l’association Femme Chef d’Entreprise à Marseille et qu’avez-vous fait pendant votre premier mandat ?

Aurore Sun : Le réseau existe depuis presque 70 ans à Marseille, mais il avait périclité pendant trois ans. C’est le FCE d’Arles qui a relancé la machine en cherchant des dirigeantes, j’ai été approché pour mener le comité de pilotage. Ce qui m’a intéressé, c’est qu’il s’agit d’un réseau qui favorise les femmes à la prise de mandats économiques en les poussant à le faire ou en faisant comprendre l’importance d’être représentée aux côtés des hommes. Avec notre lobby, nous pouvons aussi placer plus facilement des femmes à certains postes.

Quant à moi, j’ai été officiellement élue présidente de l’antenne marseillaise en avril 2016. Une fois en place, il a fallu tout recréer, nous étions cinq au départ et nous avons commencé à regarder notre propre réseau pour recruter des membres, ce n'est pas facile parce que c'est une association où tout le monde est bénévole. Concernant les actions, l’accent a été mis sur l’international et le digital qui sont des leviers importants pour les entreprises. Cela passe par des conférences avec des personnes aux profils différents issues du secteur de la croisière, de la cybersécurité ou de la métropole. Nous avons également créé un jumelage avec le Maroc.

Quels sont vos objectifs pour ce second mandat ?

A.S : Nos membres sont des femmes qui étaient déjà engagées avant, il faudra en recruter qui sont moins actives. Du côté des entreprises, nous connaissons mieux nos membres et les leviers dont elles ont besoin. Nous allons orienter nos démarches sur la manière de faire grandir sa société par le financement, il existe beaucoup de moyens que cela soit les banques ou les organismes de financement. Nous allons organiser des rencontres avec des partenaires autour de ce thème. Echanger permet de penser différemment, c’est inspirant, cela permet de savoir que certains moyens existent.

Comme ce mandat est mon dernier, j’aimerais aussi développer le sujet de la spiritualité des dirigeantes, beaucoup on la foi, comme les hommes d’ailleurs, et je trouve intéressant d’essayer de savoir comment les entrepreneurs puisent leurs ressources même si pour l’instant nous n’avons pas travaillé sur quelque chose de concret là-dessus. Enfin, 2020 marquera les 70 ans du FCE Marseille, nous organiserons sûrement quelque chose.

Vous êtes aussi à la tête de deux agences de communication, membre de la CCIMP, vous arrivez à jongler entre toutes vos casquettes ?

A.S : Il faut être extrêmement organisé ! Mais c’est une histoire d’appétence, j’adore ce que je fais, je me sens utile. Cela prend beaucoup de temps, mais c’est un moment de ma vie, je ne ferais pas toujours tout cela. Quand une autre présidente prendre la suite du FCE Marseille, je resterai dans l’association, il y a plein d’autres manières de s’investir, le militantisme fait partie de mon ADN.

Aurore Sun, présidente FCE Marseille depuis 2016.
« Il a fallu tout recréer, nous étions cinq au départ et nous avons commencé à regarder notre propre réseau pour recruter des membres », raconte Aurore Sun qui a relancé l'association FCE Marseille en 2016. — Photo : Criscuolo

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Recevez chaque vendredi le Débrief, l'essentiel de l'actualité économique de votre région.