• Hérault

    Santé

    Prism muscle sa production alors que les ventes de masques FFP2 s'envolent

    21 janvier 2022

    Spécialisée dans la protection contre le risque sanitaire et microbien, la PME héraultaise Prism (20 salariés) surfe sur la demande de masques FFP2, en très forte hausse en France. Depuis qu’une circulaire a imposé, à la mi-décembre 2021, une clause de préférence européenne aux ARS et aux établissements de santé dans leurs achats, Prism produit environ 1,2 million de FFP2 par semaine. Installée dans ses locaux de Frontignan (Hérault) depuis janvier 2021 seulement, elle a écoulé plus de 10 millions de masques, chirurgicaux compris, en un an. Pour tenir le rythme, Prism a recruté 10 personnes en janvier, et table sur 10 à 20 embauches de plus en 2022. Sur le volet fabrication, elle prévoit de se doter d’une troisième machine de production pour les FFP2 cette année, et d’une deuxième pour les chirurgicaux, alors que la première vient à peine d’être validée. Déjà à l’étroit à Frontignan, Prism veut investir, d’ici deux ans, 3 millions d’euros dans de nouveaux locaux industriels, d’une surface de 2 500 m2.

Les dernières infos