Pyrénées-Orientales

Loisirs

Zone300, le "Netflix" de la chasse et de la pêche, va créer 50 emplois en 2022

Par Anthony Rey, le 29 novembre 2021

À la faveur des récents confinements, la plateforme de vidéo à la demande Zone300, dédiée à la chasse et à la pêche, a vu son audience s’envoler. La PME perpignanaise prévoit de se renforcer sensiblement pour dupliquer son succès en Europe.

La plateforme de VOD Zone300 draine plus de 200 000 utilisateurs réguliers via différents canaux.
La plateforme de VOD Zone300 draine plus de 200 000 utilisateurs réguliers via différents canaux. — Photo : Zone300

Les récentes polémiques sur la chasse ne semblent pas l’atteindre. Au contraire, la plateforme de vidéo à la demande Zone300 (30 salariés, CA 2020 : NC), créée en 2018 à Perpignan (Pyrénées-Orientales), ne cesse de progresser. Quand le double confinement de 2020 et 2021 a empêché chasseurs et pêcheurs de pratiquer, ceux-ci se sont tournés vers le seul média disponible en France qui leur est dédié. L’audience a bondi de plus de 50 % sur la période, avec une base actuelle de 200 000 utilisateurs par mois. "Nous n’avons pas vraiment de concurrents. Les programmes des chaînes linéaires sont imposés, alors que Zone300 fonctionne sur un principe similaire à Netflix : il s’agit de vidéo à la demande, disponible quand on le souhaite, sans publicité", souligne Alexandre Martinez, fondateur et président de Zone300.

Une audience qui s’élargit

La base technologique de la plateforme a été créée par une autre société perpignanaise, AItakes. Pour sa part, Zone300 se focalise sur son rôle de producteur et de diffuseur. L’entreprise gère un gros catalogue de 800 films et documentaires à ce jour, dans des formats de 32 ou 52 minutes. Elle en produit une trentaine par an, et le reste est constitué de vidéos achetées à d’autres diffuseurs.

Pour produire ses contenus exclusifs, Zone300 dispose de ses équipes de tournage, basées au siège de Perpignan, et s’appuie sur un réseau d’indépendants ailleurs en France. "Les lieux de tournage sont choisis pour coller à tous les modes de pêche et de chasse", précise Alexandre Martinez. Lequel rajoute que Zone300 a connu un coup de booster supplémentaire en débarquant, en 2020, chez Free et Orange. "Notre projet initial n’était disponible que sur le web, et ne s’adressait a priori qu’aux plus jeunes. Mais en rentrant chez ces deux opérateurs, nous avons pu élargir notre audience à un public un peu plus âgé", apprécie-t-il.

Un plan de déploiement international

Dans un contexte médiatique parfois hostile à la chasse, Zone300 ne sous-estime pas l’importance de sa propre stratégie marketing. Et elle ne lésine pas sur les moyens : en plus des budgets alloués aux tournages pour donner "la meilleure image possible de la chasse", glisse Alexandre Martinez, la plateforme recrute des influenceurs sur les réseaux sociaux, déploie des campagnes d’affichage dans le métro à Paris, ou encore enchaîne les partenariats avec les armuriers et les détaillants d’articles de pêche.

Avec 3,2 millions de personnes pratiquant la chasse et la pêche en France, le potentiel de croissance de Zone300 semble encore important. Moyennant un abonnement mensuel de 100 euros, l’entreprise est rentable et se tourne désormais vers l’international dans l’espoir de dupliquer son succès. En 2022, Zone300 prévoit de porter ses effectifs de 30 à 80 personnes afin de déployer cette stratégie. Chaque nouvelle équipe de tournage sera positionnée dans un pays distinct, et coiffée par des responsables de pôles (chasse, pêche, marketing, publicité). "Nous allons nous implanter principalement en Europe", annonce Alexandre Martinez, encore discret sur son plan de marche, sans exclure de trouver de nouveaux passionnés hors du continent.

La plateforme de VOD Zone300 draine plus de 200 000 utilisateurs réguliers via différents canaux.
La plateforme de VOD Zone300 draine plus de 200 000 utilisateurs réguliers via différents canaux. — Photo : Zone300

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail