Haute-Garonne

Numérique

VivrOvert veut lever un million d'euros pour accompagner les néo-ruraux

Par Paul Falzon, le 09 juin 2021

Un an après sa création, la start-up VivrOvert a lancé une collecte de fonds via la plateforme Epargne Occitanie. L’objectif est de finaliser son service d’accompagnement des particuliers dans leurs projets d’installation en zone rurale.

Lancée en juillet 2020, VivroVert permet aux particuliers de sélectionner une trentaine de critères pour définir son futur lieu de vie à la campagne.
Lancée en juillet 2020, VivroVert permet aux particuliers de sélectionner une trentaine de critères pour définir son futur lieu de vie à la campagne. — Photo : VivroVert

L’idée a germé lors du premier confinement, aux premiers signes d’un exode des salariés urbains vers les zones rurales. Avec la généralisation du télétravail, de nombreux particuliers ont découvert les avantages de la vie à la campagne, et pour certains décidé de franchir le pas. Lancée en juillet 2020 à Rieux-Volvestre (Haute-Garonne) par cinq associés exerçant pour la plupart dans la filière numérique, la plateforme numérique VivrOvert se donne pour mission d’aider ces particuliers dans leur projet d’installation. "L’idée est de leur fournir des données solides pour définir le territoire qui correspond le mieux à leur mode de vie et à leurs aspirations, avant de se lancer dans la recherche effective d’un bien, explique Dominique Valentin, l’un des cofondateurs. Pour chaque critère sélectionné, nous fournissons la source d’information, afin de garantir la neutralité et la transparence."

Une trentaine de critères sont actuellement disponibles. Un chiffre qui devrait doubler dans les prochains mois pour intégrer, notamment, les informations liées aux effets du dérèglement climatique.

Vente des données aux collectivités

VivrOvert a adopté un modèle freemium, avec la gratuité du service pour les utilisateurs et une valorisation des données issues de leurs recherches auprès de collectivités et d’entreprises. L’analyse des requêtes doit permettre aux territoires de mieux comprendre les attentes des candidats à l’installation en zone rurale, et le cas échéant d’engager des actions pour s’y adapter. La start-up a engagé des discussions avec de nombreuses collectivités, et vient de finaliser avec un premier client, la ville de Privas, en Ardèche.

"Nous travaillons en priorité avec des territoires qui ont perdu des habitants ces dernières décennies et voient la période actuelle comme une opportunité de rebond, indique Dominique Valentin. Notre conviction, c’est que le départ de milliers d’urbains ne doit pas se traduire par de nouvelles centralités : nos services aideront les collectivités à anticiper les aménagements nécessaires pour l’arrivée de nouvelles populations."

Recruter une dizaine de salariés

VivrOvert envisage aussi de vendre ses données à des secteurs économiques intéressés par les projets de déménagement, au premier chef les agences immobilières. "Nous avons vocation à devenir un portail exhaustif sur la mobilité géographique, résume Dominique Valentin. À terme, nous voulons informer les particuliers sur les emplois disponibles, les services de proximité, ou encore les entreprises à reprendre dans leur futur territoire."

La start-up revendique 5 000 inscrits et vise le cap des 30 000 utilisateurs d’ici fin 2021. Elle a engagé en avril une campagne de financement participatif sur la plateforme Épargne Occitanie. "Notre besoin global se situe autour d’un million d’euros pour poursuivre le développement et structurer le projet autour d’une équipe d’une dizaine de salariés. L’objectif avec Épargne Occitanie est de récolter au moins la moitié de cette somme", précise Dominique Valentin. VivrOvert a en parallèle adhéré à la French Tech Toulouse pour développer les partenariats avec l’écosystème numérique local.

Lancée en juillet 2020, VivroVert permet aux particuliers de sélectionner une trentaine de critères pour définir son futur lieu de vie à la campagne.
Lancée en juillet 2020, VivroVert permet aux particuliers de sélectionner une trentaine de critères pour définir son futur lieu de vie à la campagne. — Photo : VivroVert

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail