Toulouse

R&D

TWB ambitionne de devenir le leader européen des biotechs industrielles d’ici 2025

Par Philippe Kallenbrunn, le 09 décembre 2022

L’unité mixte de service Toulouse White Biotechnology (TWB), qui conduit des projets de R & D en collaboration avec des laboratoires publics et des industriels, boucle sa meilleure année. Elle veut maintenant devenir un partenaire de choix à l’échelle nationale et s’imposer en Europe dans les trois ans.

TWB dispose de 3 300 m2 d’installations au sein de l’Institut national des sciences appliquées de Toulouse.
TWB dispose de 3 300 m2 d’installations au sein de l’Institut national des sciences appliquées de Toulouse. — Photo : TWB

Dix ans après ses débuts à Toulouse avec 24 membres regroupés au sein d’un consortium public-privé, Toulouse White Biotechnology (TWB), unité mixte de service experte dans la conduite de projets R & D en biotechnologies industrielles, basé à l’Institut national des sciences appliquées (Insa), réalise sa meilleure année, marquée par une augmentation du chiffre d’affaires estimée à 10 % (9 millions d'euros environ) et un montant des contrats industriels signés en hausse de 40 % par rapport à 2021.

En 2022, TWB (135 collaborateurs) a par ailleurs renforcé son offre intégrée en investissant 2,5 millions d’euros dans des équipements technologiques de pointe et de nouveaux services proposés en collaboration avec des start-up émergentes du consortium (Processium et Syngulon), qui compte désormais 51 acteurs clés des biotechs (35 entreprises, 4 fonds d’investissement, 3 sociétés de valorisation de recherche, 2 pôles de compétitivité, 7 membres publics dont Inrae, CNRS, Insa Toulouse), dont le groupe québécois Premier Tech et la start-up lyonnaise Bon Vivant, derniers arrivés.

285 projets de R & D

En réunissant chercheurs, entrepreneurs, financeurs, institutionnels et industriels, TWB crée des synergies tout en simplifiant la relation contractuelle : plus de 50 millions d’euros de contrats industriels ont déjà été signés. Parmi les derniers, des projets d’envergure réalisés avec Carbios pour incorporer des enzymes au cœur des plastiques afin de les rendre biodégradables et recyclables, ou avec Adisseo, pour développer une voie de production alternative de la méthionine, acide aminé essentiel à la nutrition animale. “TWB accompagne l’industrie à développer des solutions innovantes pour le bien de la planète et des hommes, sur la base des biotechnologies industrielles, de la recherche appliquée à l’étape préindustrielle”, résume son directeur exécutif Olivier Rolland.

Depuis sa création en 2012, TWB a mené 285 projets de R & D et investi 8,1 millions d’euros dans 41 projets menés par des laboratoires externes pour promouvoir l’innovation de rupture.

Partenariats internationaux

Aujourd’hui, il ambitionne de devenir un partenaire de choix à l’échelle nationale et le leader européen des biotechs industrielles d’ici 2025. Pour y parvenir, la structure veut continuer d’étoffer son offre intégrée et packagée pour mener des projets d’envergure avec les partenaires industriels, en renforçant sa capacité à monter à l’échelle avec le Centre régional d’innovation et de transfert de technologie (CRITT) Bio-Industries et en mettant en place des partenariats avec des laboratoires académiques internationaux.

Elle souhaite aussi aller plus loin dans son soutien au transfert d’innovation, en doublant les ressources financières déployées pour les projets menés par des laboratoires académiques et en consolidant sa capacité d’accompagnement des start-up, y compris hors site. Elle en héberge cinq aujourd’hui : Pili, BioC3, iMean, Lantana Bio et Aviwell. TWB entend enfin devenir la plateforme d’innovation nationale de référence via France 2030 et accompagner les porteurs de projets pour développer des technologies et de nouvelles voies de production, quels que soient les marchés (agriculture, santé, alimentation…).

Poursuivez votre lecture

Plus de Newsletters

Déjà abonné à une newsletter gratuite ? Inscrivez-vous ici à une autre édition