Aude

Industrie

Terreal investit pour moderniser ses trois usines audoises

Par Anthony Rey, le 14 septembre 2021

Le groupe Terreal, spécialiste des matériaux de construction en terre cuite, va investir près de 3,5 millions d’euros pour réorienter ses usines audoises vers un modèle d’industrie 4.0, avec 20 créations de postes à la clef. Le site de production de Castelnaudary bénéficie de la plus grosse enveloppe.

Terreal fabrique des produits de construction en terre cuite destinés à l’enveloppe du bâtiment.
Terreal fabrique des produits de construction en terre cuite destinés à l’enveloppe du bâtiment. — Photo : Terreal

Fabricant de produits de construction en terre cuite destinés à l’enveloppe du bâtiment, le groupe francilien Terreal (3 300 salariés dans le monde, CA 2020 : 626 M€) poursuit la stratégie de modernisation de ses sites audois. Le pôle Tuiles Sud, constitué des usines de Castelnaudary, Saint-Martin et Ségala, a bénéficié en 2017 d’un premier plan de robotisation des lignes de production. Terreal prévoit aujourd’hui d’investir entre 3 et 3,5 millions d’euros en 3 ans sur ces usines pour prolonger cet effort. L’usine de Castelnaudary, la plus importante en termes d’effectifs (80 salariés) et de rayon d’action (sa zone de chalandise s’étend de Bordeaux à Nice), recevra à elle seule 1,5 million d’euros, dont 200 000 euros de subventions accordées au titre de France Relance.

Un modèle de production prédictif

Terreal prévoit d’abord de moderniser l’usine pour réduire sa consommation énergétique et ses émissions de CO2. Historiquement, le site utilise du gaz pour ses fours de cuisson, dont le pilotage va être optimisé. "Pour réduire le CO2, nous investissons sur de nouvelles technologies comme des systèmes de supervision et de récupération d’énergie", explique Javier de la Casa, directeur du pôle Tuiles Sud de Terreal.

Par ailleurs, Terreal veut implémenter dans l’usine de Castelnaudary un certain nombre d’améliorations pour l’orienter vers un modèle d’usine 4.0. Le groupe travaille notamment avec l’entreprise audoise Asystom, fabricant de capteurs innovants, qui installe ses balises sur le site pour optimiser le fonctionnement et anticiper les pannes. "L’objectif de ce plan est d’avoir, sur n’importe quel poste, une vision globale de la performance industrielle grâce à de nouveaux outils informatisés. De même, l’instrumentation des équipements techniques doit nous donner à n’importe quel moment une meilleure évaluation de flux", résume Javier de la Casa.

Une stratégie d’image à développer

Troisième volet de ce plan d’investissement, la qualité de vie au travail (QVT) sera améliorée, avec la mise en place d’outils de dépoussiérage et le remplacement progressif de l’ancien parc machines : la robotisation de l’usine permet notamment de réaménager les postes de travail et de faciliter les interventions.

L’effort fait sur la QVT intervient alors que Terreal veut démarrer la fabrication de produits innovants sur ces trois sites, et cherche pour cela à attirer de nouveaux talents aux profils qualifiés dans la production, la maintenance et la logistique. "Avec un fort taux de robotisation et de programmation dans la production, nous avons de gros besoins dans des compétences autres que manuelles. C’est un message que le groupe s’emploie à faire passer aux jeunes générations, qui ont parfois l’image en tête de l’industrie des années 70 ou 80", souligne Javier de la Casa. Le plan de recrutement sur l’ensemble des 3 sites s’élèvera à 20 créations de postes.

Terreal fabrique des produits de construction en terre cuite destinés à l’enveloppe du bâtiment.
Terreal fabrique des produits de construction en terre cuite destinés à l’enveloppe du bâtiment. — Photo : Terreal

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail