Toulouse

R&D

Swan-H veut révolutionner la filière énergie avec l’ammoniac vert

Par Philippe Kallenbrunn, le 25 novembre 2022

La société toulousaine Swan-H travaille au développement d’un procédé innovant capable de produire de l’ammoniac en limitant drastiquement l’empreinte carbone et qui lui permettra de se positionner dans la chaîne de valeur de l’hydrogène. Elle projette de lever 5 millions d’euros en 2023.

Le Dr Nicolas Mézailles (au centre) et Augustin de Bettignies (à droite) nourrissent de grandes ambitions pour l’équipe de Swan-H.
Le Dr Nicolas Mézailles (au centre) et Augustin de Bettignies (à droite) nourrissent de grandes ambitions pour l’équipe de Swan-H. — Photo : DR

La société toulousaine Swan-H (8 collaborateurs), créée en décembre 2021 avec le soutien de Toulouse Tech Transfert et spécialisée dans la recherche et le développement en chimie, a levé 1,5 million d’euros auprès de deux business angels néerlandais en février 2022 pour soutenir son projet qui ambitionne de révolutionner la filière de l’énergie. L’équipe, dirigée par le Dr Nicolas Mézailles, cofondateur de Swan-H, a trouvé et breveté un moyen révolutionnaire de produire de l’ammoniac (NH3). Le procédé a été développé au sein du Laboratoire Hétérochimie Fondamentale et Appliquée (LHFA) du CNRS et de l’Université Toulouse III Paul Sabatier.

La méthode Mézailles consiste à activer l’azote présent dans l’air et à le faire réagir avec l’eau. La molécule d’azote, une des plus stables connue, est activée et rendue réactive en utilisant seulement une fraction de l’énergie requise par la méthode de production de l’ammoniac industrielle actuelle. Cette production (plus de 200 millions de tonnes chaque année) intervient pour l’heure dans une centaine d’immenses usines dans le monde et elle nécessite du gaz naturel ainsi que des pressions et des températures très élevées. Ce procédé, vieux de plus de 100 ans, libère de grandes quantités de CO2 (environ 2 % des émissions mondiales).

Stockage des énergies renouvelables

Or, le procédé Mézailles promet de réduire drastiquement cette empreinte carbone et de permettre de nouvelles applications de l’ammoniac, essentiellement destiné aujourd’hui à la fabrication d’engrais, et notamment le stockage des énergies renouvelables. "L’ammoniac est un vecteur énergétique idéal, mais il a été négligé à cause de la quantité d’énergie nécessaire pour le produire, explique Steve van Zutphen, le président de Swan-H. Notre procédé Mézailles à faible consommation d’énergie a le potentiel de positionner l’ammoniac au cœur d’un nouveau système énergétique décarboné, permettant de stocker efficacement les énergies renouvelables telles que l’éolien et le solaire." L’ammoniac pourrait être utilisé directement comme combustible (dans l’industrie maritime pour certains types de bateaux notamment) et même se voir reconverti en hydrogène.

Doublement de l’équipe en 2024

"L’ammoniac est une molécule chargée d’hydrogène, poursuit Augustin de Bettignies, l’un des cofondateurs de Swan-H. Nous pourrions ainsi vraiment nous positionner dans la chaîne de valeur de l’industrie de l’hydrogène. Pour le stockage de l’hydrogène sur une longue durée ou son transport sur longue distance, le coût énergétique inhérent à l’économie de l’hydrogène serait considérablement réduit. Notre innovation porte donc une double disruption : à court terme, pour réduire l’empreinte énergétique de l’ammoniac utilisé dans les engrais, et, à plus long terme, pour permettre la diffusion massive des technologies hydrogène."

Dirigée par une équipe de quatre entrepreneurs expérimentés, Swan-H a obtenu le soutien du fonds Deeptech de Bpifrance. L’équipe de recherche, basée à la Maison de la Recherche et de la Valorisation (MRV) de Toulouse, devrait compter 10 membres début 2023 et doubler sa taille d’ici 2024. Une nouvelle levée de fonds, à hauteur de 5 millions d’euros, destiné à accélérer l’industrialisation du prototype de système de production d’ammoniac qui devrait être dévoilé dans quelques mois, est aussi prévue en 2023.

>> Retrouvez le témoignage d'Augustin de Bettignies, cofondateur de Swan-H, à l'occasion de notre festival podcast "Dirigeant.e.s Demain" :

Poursuivez votre lecture

Plus de Newsletters

Déjà abonné à une newsletter gratuite ? Inscrivez-vous ici à une autre édition