Tarn

Industrie

Solutech Industries prépare l'extension de ses capacités et de son offre

Par Marina Angel, le 06 avril 2021

Spécialisée dans la conception de moules et l’usinage de pièces pour l’industrie, la PME tarnaise Solutech Industries engage un programme d’extension de son usine pour accélérer sa diversification et étendre son offre, de l’ingénierie à la production.

Maxime Valax, président de Solutech Industries, veut faire évoluer la PME tarnaise de la sous-traitance à une offre globale de services, de l’ingénierie jusqu’à la production.
Maxime Valax, président de Solutech Industries, veut faire évoluer la PME tarnaise de la sous-traitance à une offre globale de services, de l’ingénierie jusqu’à la production. — Photo : Solutech Industries

Lauréate du plan France Relance, Solutech Industries, basée à Roquemaure, dans le Tarn, va bénéficier d’une aide de l’État de 570 000 euros pour accompagner un programme d’extension et de modernisation de ses ateliers. La société compte investir 1,14 million d’euros sur deux ans dans un nouveau bâtiment de 600 m2 et l’acquisition de machines plus automatisées et connectées, avec à la clef de nouvelles créations d’emplois. Historiquement positionnée sur la conception et la fabrication de moules pour l’injection plastique et l’usinage de pièces métalliques en petites et moyennes séries pour l’industrie, la PME, créée en 2002, est déjà en pleine mutation.

Le pari de la diversification

Reprise en 2016 par Maxime Valax, Solutech Industries a réussi en quelques années à élargir son portefeuille clients. Sur les trois dernières années, 900 000 euros ont été investis dans l’acquisition de centres d’usinage, d’équipements d’électroérosion et dans l’aménagement de postes de travail. Les premiers résultats sont au rendez-vous. En 2015, la société réalisait 75 % de son chiffre d’affaires dans l’aéronautique, dont 80 % avec trois clients principaux. L’aéronautique pèse dorénavant à peine 35 % du chiffre d’affaires et la société travaille aussi pour la défense, le spatial, l’agroalimentaire, l’électronique et la santé.

Prestations de services

Cette diversification s’accompagne aussi d’un nouvel axe stratégique. "Notre ambition est de valoriser nos savoir-faire et notre bureau d’études intégré pour proposer des offres globales de services, de l’ingénierie jusqu’à la production", explique Maxime Valax. Illustration : le développement en 2020, en pleine crise de Covid-19, du dispositif handless, un adaptateur de poignée de porte permettant une ouverture avec le coude, aux côtés de l’école d’ingénieurs Icam et de la clinique Pasteur à Toulouse.

À son actif également, le développement d’un outil spatial aux côtés d’Erems, à Balma ou des contrats militaires avec Nexter ou Lacroix Défense, mais aussi l’accompagnement de start-up, dont XR Développement à Soual (Tarn) pour le développement d’appareils de rééducation en piscine ou Kovee, en Gironde, pour des process de fabrication de couverts comestibles. D’ici 2023, l’effectif de Solutech Industries, porté de 11 à 16 salariés depuis 2016, devrait encore être renforcé par quatre emplois supplémentaires et le chiffre d’affaires, qui a pu être maintenu en 2020 à son niveau de 2019 (1,4 M€), devrait passer à 1,8 million d’euros.

Maxime Valax, président de Solutech Industries, veut faire évoluer la PME tarnaise de la sous-traitance à une offre globale de services, de l’ingénierie jusqu’à la production.
Maxime Valax, président de Solutech Industries, veut faire évoluer la PME tarnaise de la sous-traitance à une offre globale de services, de l’ingénierie jusqu’à la production. — Photo : Solutech Industries

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail