Pyrénées-Orientales

Industrie

Solia amplifie sa production d'emballages biosourcés

Par Anthony Rey, le 27 juin 2022

Alors que la vente de repas à emporter explose depuis le Covid-19, le fabricant d’emballages alimentaires Solia enchaîne les gammes innovantes pour se démarquer. La PME catalane investit dans un modèle de production biosourcée, fortement stimulé par la loi.

Les emballages recyclables et biodégradables de Solia représentent désormais 70 % de ses ventes.
Les emballages recyclables et biodégradables de Solia représentent désormais 70 % de ses ventes. — Photo : Anthony Rey

Le secteur des emballages alimentaires se transforme à marche forcée, soumis à une double contrainte réglementaire et sanitaire. D’un côté, la loi Agec (Anti-gaspillage pour une économie circulaire) de 2022 accélère le basculement de cette industrie vers des produits recyclables comme le carton. Avec plus de 25 ans d’expérience sur le segment de la vaisselle et de l’emballage alimentaire à usage unique, le fabricant Solia (50 salariés, CA 2021 : 28 M€), installé à Rivesaltes (Pyrénées-Orientales), s’est rapidement adapté : depuis 2019, il est passé de 70 % de ventes de produits plastiques à 70 % de ventes de produits biodégradables.

"La loi a favorisé le dénigrement du plastique mais sans encourager une réelle réflexion sur la disposition des ressources de rechange. Le carton à l’intérêt d’être recyclable mais la ressource n’est pas infinie. Pour limiter notre empreinte matérielle, nous devons aussi nous tourner vers des produits recyclables et biodégradables", analyse le directeur général Jean-Christophe Soulier, qui cite des matières comme le bois, le bambou ou la pulpe de canne, que Solia exploite pour ses nouvelles gammes biosourcées.

L’emballement du premier confinement

De l’autre côté, Solia est porté par une évolution sensible de la demande. La crise sanitaire, couplée au développement de services de livraison comme Uber Eats ou Deliveroo, a généré une forte hausse de la vente à emporter. En 2020, Solia a dû mettre ses équipes en 3x8 pour faire face aux commandes, dont certaines passées par de grands comptes comme l’Assistance publique-Hôpitaux de Paris : la PME catalane a ainsi produit près de 600 000 plateaux-repas pendant le premier confinement. "Nous progressons beaucoup sur ce segment, tout en restant un fabricant de produits haut de gamme. Nous proposons des solutions pour aider nos clients à valoriser leur production culinaire. Cela passe par des contenants leur permettant de se différencier par rapport au niveau moyen de l’offre dans les repas à emporter", souligne Jean-Christophe Soulier, rappelant que Solia travaille aussi bien avec des traiteurs, des hôtels ou des restaurants que des acteurs du catering aérien ou des industriels de l’agroalimentaire.

En 2022, Solia reste sur un rythme d’innovation et de production élevé, en ligne avec les 150 produits qu’elle lance tous les ans. Parmi les nouveautés récentes figurent le premier plateau-repas 100 % carton kraft, des paniers réalisés avec un pliage sans colle, ou des kits avec couverts et assiettes biodégradables conçus pour la livraison postale. Pour chacun de ces lancements, Solia investit dans des moules, qu’elle designe en fonction du cahier des charges d’un client et teste sur son site de production de 9 000 m2 à Rivesaltes. L’investissement moyen se situe "entre 500 000 et un million d’euros" afin de développer plus de 100 moules par an, même si Solia peut s’appuyer sur d’autres fabricants partenaires pour certaines familles de produits.

De bonnes perspectives en 2022 et au-delà

L’exercice en cours a démarré sous les meilleurs auspices. L’engouement autour de la vente à emporter ne faiblit pas, surtout chez les professionnels qui s’y sont mis avec le Covid. Sur le front de l’export, les voyants sont au vert également : les commandes reprennent fortement en dehors de la Chine, touchée par le Covid. Solia adresse l’Afrique, l’Amérique latine et le Moyen-Orient depuis Rivesaltes, tandis que ses sites secondaires de Chicago (États-Unis) et de Shanghai (Chine) couvrent l’Amérique du Nord et l’Asie.

De même, si les professionnels annoncent une saison touristique 2022 exceptionnelle, Solia le mesure depuis le printemps avec des carnets de commande en hausse de 30 % en volumes. Elle affiche un prévisionnel en progression de 25 à 30 % cette année. Et l’entreprise se met en situation d’anticiper la suite : en plus des gammes recyclables, elle développe aussi fortement ses gammes de produits lavables et réutilisables, à l’approche d’une nouvelle échéance réglementaire. "La loi Agec va généraliser, en janvier 2023, les supports lavables dans la consommation sur place. Les nouveaux produits doivent donc être disponibles trois ou quatre mois à l’avance afin que les professionnels se préparent", indique Jean-Christophe Soulier. Les moules pour ces nouvelles gammes sont prêts, en prévision d’un lancement de l’offre à la rentrée.

Poursuivez votre lecture

Plus de Newsletters

Déjà abonné à une newsletter gratuite ? Inscrivez-vous ici à une autre édition