Toulouse

BTP

Selfcity veut lever des fonds pour étendre son service de plomberie 2.0

Par Paul Falzon, le 02 décembre 2020

Créer un service de dépannage en plomberie plus qualitatif pour les particuliers et plus rémunérateur pour les professionnels : c'est le pari qu'est en passe de réussir la start-up Selfcity. Dix-huit mois après sa création à Toulouse, la jeune pousse veut s'implanter à Paris en 2021.

Start-up toulousaine Selfcity
La start-up toulousaine Selfcity a été créée en mai 2019 : elle emploie déjà 12 salariés, dont huit plombiers, et prépare son implantation à Paris. — Photo : Selfcity

Le créateur

Ingénieur télécoms de formation, Chérif Mili est ensuite devenu consultant et formateur sur les questions d’innovation. Il y a deux ans, il se décide à créer sa propre structure, avec une vision qu’il résume ainsi : "Transformer un secteur de consommation courante pour le rendre plus écologique, mais aussi plus qualitatif pour le client". Selfcity nait en mai 2019 à Toulouse, en association avec Maxime Pawlak. La société se positionne sur les métiers du dépannage en plomberie et chauffage avec une idée centrale : décharger les professionnels des questions administratives et de gestion pour qu’ils se concentrent sur leur coeur de métier, et créer des solutions logicielles pour rationaliser les plans de charge.

Le concept

Selfcity salarie les plombiers et organise leur intervention depuis un relais d’intervention situé quartier Saint-Cyprien, à Toulouse. Les déplacements se font en scooter électrique pour éviter les problèmes de stationnement et d’embouteillages et assurer la ponctualité du service, les livraisons de matériels lourds étant assurées par une tournée mutualisée. Tout le process d’intervention (gestion des stocks, rendez-vous, diagnostics, plannings) est digitalisé, avec des outils développés en interne. Prix et horaires sont connus du client par avance.

La société accélère son recrutement depuis la rentrée : elle emploie déjà douze personnes, dont huit plombiers, auxquels s’ajoutent cinq dirigeants ou partenaires. Même si la crise sanitaire a retardé son développement, Selfcity va générer 300 000 euros de chiffre d’affaires en 2020, ce qui couvre les dépenses opérationnelles et les salaires des plombiers.

Les perspectives

Selfcity vient d’engager une levée de fonds d’un million d’euros, dont la conclusion est espérée pour le printemps. Objectif : s’implanter à Paris en septembre 2021 et développer ses positions à Toulouse, où la start-up a prévu d’ouvrir un second relais d’intervention. "Notre modèle économique repose sur le développement du volume d’affaires. Une fois le service consolidé à Paris et Toulouse, nous pourrons envisager une extension du service à d’autres métropoles en 2022", confie Chérif Mili. À terme, le dirigeant réfléchit aussi à élargir l’offre de services à d’autres métiers du dépannage et de la maintenance.

Start-up toulousaine Selfcity
La start-up toulousaine Selfcity a été créée en mai 2019 : elle emploie déjà 12 salariés, dont huit plombiers, et prépare son implantation à Paris. — Photo : Selfcity

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail