Occitanie

Infrastructure

Qui seront les premiers occupants du nouveau parc d'activités des Portes du Tarn ?

Par la rédaction, le 06 juillet 2017

L'ouverture d'un échangeur sur l'autoroute A68 en mai dernier a signé le démarrage concret de la commercialisation du parc d'activités des Portes du Tarn. Quelles entreprises vont venir s'y installer ?

Le Journal des Entreprises
Le Journal des Entreprises — Photo : Le Journal des Entreprises

Initiée en 2007 par plusieurs communautés de communes haut-garonnaises et tarnaises, les Portes du Tarn démarre concrètement cette année, soit dix ans plus tard. Ce programme a l'ambition de devenir le nouveau poumon économique de la métropole toulousaine, avec un développement de l'activité industrielle d'abord, puis l'aménagement de commerces et de services. Sur près de 200 hectares de superficie, cette nouvelle zone met à disposition un parc industriel de 77 hectares.

Vinovalie, premier occupant

Vinovalie est la première structure a avoir annoncé son installation sur ce site. Cette coopérative représente 450 vignerons et affiche un chiffre d'affaires de 46 millions d'euros. Une nouvelle unité d'embouteillage qui nécessitera  un investissement de 17 millions d'euros est prévue. L'usine occupera cinq hectares auxquels s'ajouteront trois hectares de vignes. Les autres entreprises ayant annoncé leur installation aujourd'hui sont : Terre de Pastel (spas et commercialisation de produits à bas de pastel), Lead Tech (spécialisé dans la documentation technique pour l'industrie, et des promoteurs : MG Partners qui va construire une plateforme logistique de 70.000 m2, Themelia qui va construire des bureaux sur 5.750m2 et Pitch Promotion qui prévoit des installations pour activités tertiaires sur 15.000 m2.

Emplacement stratégique et économie circulaire : deux attraits du nouveau parc

« Notre défi est de créer des emplois in situ et de développer des installations périrubaines et en zone rurale. D'ici 2040, ce sera plus de 2.200 emplois qui devraient être créés sur cette zone », a annoncé Georges Méric, président du Conseil départemental de la Haute-Garonne, lors de la présentation du programme. Selon lui, l'emplacement stratégique de ce nouveau parc d'activités (proximité et accès à l'autoroute A68, proximité de la gare Saint Sulpice, mise à disposition de services...) saura attirer les entreprises industrielles. Autre avantage : Les Portes du Tarn est le premier parc d'activités à appliquer le principe d'économie circulaire dès sa conception.

Poursuivez votre lecture

Plus de Newsletters

Déjà abonné à une newsletter gratuite ? Inscrivez-vous ici à une autre édition