Occitanie

Énergie

Pourquoi les acteurs du numérique et de l'énergie se rapprochent en Occitanie

Par Anthony Rey, le 16 décembre 2021

En Occitanie, qui ambitionne de devenir la première région à énergie positive d’Europe en 2050, le cluster numérique Digital113 lance une initiative vers les énergéticiens pour faciliter les synergies entre les deux filières autour de la transition écologique.

Intégré au dispositif de Digital113, le CEA Tech dispose d’un showroom où les entreprises peuvent découvrir les technologies transférables pour booster leur activité.
Intégré au dispositif de Digital113, le CEA Tech dispose d’un showroom où les entreprises peuvent découvrir les technologies transférables pour booster leur activité. — Photo : JAYET - CEA

Solaire, hydraulique, éolien, hydrogène, mobilité électrique : les projets abondent en Occitanie en matière de transition écologique. Pour chacun d’eux, des enjeux comme la production, la distribution, le stockage ou la consommation font émerger de nouveaux besoins au sein de la filière énergétique régionale. Le cluster Digital113 se propose de la connecter au savoir-faire de ses propres adhérents dans le cadre d’une initiative de trois mois baptisée Digital is future. "Nous souhaitons balayer les besoins du secteur de l’énergie en termes d’innovation, et favoriser son dialogue avec l’ensemble de l’écosystème numérique", résume Simon Bretin, vice-président du cluster.

Des passerelles à bâtir

Le socle de cette ambition a été posé dès 2017 par la Région Occitanie, qui a signé avec EDF une convention inédite jusqu’alors pour devenir la première région à énergie positive d’Europe en 2050. "Pour y parvenir, EDF veut accompagner ses clients partenaires à décarboner leurs usages. Il faut investir massivement en R & D pour progresser sur des sujets tels que la ville intelligente, la mobilité et l’industrie", explique Sylvain Vidal, délégué régional EDF Occitanie. L’opérateur s’insérera donc dans cette initiative lors d’ateliers, visant à partager des solutions qu’il propose à ses clients et à en créer de nouvelles avec la filière numérique.

À ses côtés, d’autres acteurs majeurs participent au comité de pilotage du programme. Basé à Perpignan (Pyrénées-Orientales), le pôle de compétitivité des énergies renouvelables DERBI apportera son expertise développée en matière de réseaux énergétiques intelligents. Objectif : "Déployer les savoir-faire de la communauté numérique qui n’existent pas forcément dans la filière de l’énergie, dans le Big Data, l’IoT et l’intelligence artificielle", égrène Gilles Charrier, directeur général de DERBI.

Le foisonnement des données

De son côté, le Commissariat à l’Énergie Atomique (CEA) s’implique aussi via le CEA Tech, son centre de recherche technologique présent à Labège (Haute-Garonne) et Montpellier (Hérault). Il mettra à disposition ses deux plateformes de recherche sur la transition énergétique. La première permet de tester et de qualifier plusieurs sources de production et de stockage en les liant aux nouveaux usages. "L’autre plateforme est une solution d’interopérabilité des données : on en génère beaucoup, et il faut désormais les faire dialoguer pour qu’elles soient compatibles avec ces nouveaux usages", réitère Cyril Dumet, responsable du CEA Tech Occitanie.

Enfin, la démarche initiée par Digital113 ne veut pas ignorer le volet formation. Le Campus des Métiers et des Qualifications du BTP, situé à Toulouse (Haute-Garonne), sera sollicité pour sa plateforme, conçue pour faire monter en compétences les enseignants et les formateurs en matière de réseaux intelligents. Sur ce sujet comme sur les autres, la programmation concoctée par Digital113 intègre un parcours déroulé en plusieurs évènements et ateliers BtoB, permettant par exemple aux entreprises du numérique de présenter grâce à des cas d’usages concrets les possibilités de transformation numérique ouvertes aux énergéticiens.

Intégré au dispositif de Digital113, le CEA Tech dispose d’un showroom où les entreprises peuvent découvrir les technologies transférables pour booster leur activité.
Intégré au dispositif de Digital113, le CEA Tech dispose d’un showroom où les entreprises peuvent découvrir les technologies transférables pour booster leur activité. — Photo : JAYET - CEA

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail