Toulouse

Spatial

Pixstart accélère la commercialisation de ses services de géo-observation

Par Paul Falzon, le 01 avril 2021

Lancée en 2017 à Toulouse, l'entreprise Pixstart développe des algorithmes pour automatiser la collecte et l'analyse des images satellitaires. Elle lance en 2021 deux nouveaux produits, sur l'observation des forêts et des eaux, qui complètent son portefeuille de solutions.

Les trois associés à la tête de Pixstart : Richard Barré (à gauche), président et directeur commercial, Lydwine Gross, directrice générale scientifique, et Stéphane Colzy, directeur général technique.
Les trois associés à la tête de Pixstart : Richard Barré (à gauche), président et directeur commercial, Lydwine Gross, directrice générale scientifique, et Stéphane Colzy, directeur général technique. — Photo : Pixstart

Active depuis 2017, Pixstart se positionne sur un marché en pleine croissance : celui des applications métiers basées sur l’imagerie satellitaire. La société, qui réunit aujourd’hui huit collaborateurs dont trois associés fondateurs, vient de lancer deux solutions dédiées à l’observation des forêts et des eaux afin de compléter son portefeuille produits. "Par rapport à nos concurrents, nous avons fait deux choix différenciants : nous travaillons plusieurs verticales sectorielles, et nous associons à l’analyse de l’imagerie satellitaire la création d’applications métiers, orientées sur les besoins de nos clients", explique Richard Barré, président cofondateur et directeur commercial de Pixstart.

Géomarkting

La jeune entreprise a développé son premier produit grâce à une subvention du CNES et de l’Agence spatiale européenne (ESA). Poolspot est un outil de géomarketing qui permet aux piscinistes de visualiser leur marché et de croiser l’observation du territoire avec des données économiques. Le service inclut aussi des fonctionnalités commerciales, comme l’envoi de flyers aux adresses des maisons avec piscines identifiées durant la prospection. Pixstart possède en interne les compétences pour créer les algorithmes automatisant la collecte et l’analyse des données : ses équipes assurent également le développement et l’exploitation des applications métiers.

Prévenir les risques

Premier des nouveaux produits Pixstart, Woodwatch, porté par une subvention de Bpifrance à hauteur de 45 % du coût de développement, permet le découpage et le suivi de la vie des parcelles forestières (famille d’essences, âge des arbres) afin d’optimiser leur gestion et de prévenir les risques phytosanitaires. Pixstart vise en priorité le marché des coopératives, sur un modèle d’abonnement ou de pay per use où le client achète l’usage ponctuel du service.

Pixstart développe en interne ses outils d'analyse d'image satellitaire, et les applications liées.
Pixstart développe en interne ses outils d'analyse d'image satellitaire, et les applications liées. - Photo : Pixstart

Orienté sur la qualité de l’eau, le service Waterwatch quant à lui détecte la présence d’algues potentiellement toxiques. "Plusieurs collectivités et organismes de gestion des eaux ont déjà fait part de leur intérêt : c’est l’une de nos solutions les plus prometteuses sur le plan commercial", indique Lydwine Gross, cofondatrice et directrice générale scientifique de Pixstart. "Nous croyons aussi beaucoup à notre solution Urbanwatch, qui permet aux collectivités de mesurer des indicateurs clés comme la pollution de l’air ou la présence d’îlots", complète Stéphane Colzy, cofondateur et directeur général technique de Pixstart. Un partenariat est engagé au Sénégal pour mesurer l’extension urbaine dans les zones visées pour la création de villes nouvelles conçues pour désengorger Dakar.

Changement de modèle

"La phase de commercialisation que nous engageons au premier trimestre 2021 est décisive pour réussir notre transition d’un modèle de subvention, indispensable pour le développement de solutions innovantes, à un modèle de revenus récurrents, confie Richard Barré. Les perspectives de marché sont excellentes mais la crise sanitaire a retardé la prise de décision chez certains clients." L’an dernier, Pixstart a déjà réussi à maintenir son chiffre d’affaires (non communiqué) au niveau de 2019. Elle a aussi lancé une diversification originale en partenariat avec la société de signalétique aéronautique Signae avec la création de Earth is an Artist, qui propose des œuvres d’art créées à partir d’images satellitaires.

Les trois associés à la tête de Pixstart : Richard Barré (à gauche), président et directeur commercial, Lydwine Gross, directrice générale scientifique, et Stéphane Colzy, directeur général technique.
Les trois associés à la tête de Pixstart : Richard Barré (à gauche), président et directeur commercial, Lydwine Gross, directrice générale scientifique, et Stéphane Colzy, directeur général technique. — Photo : Pixstart

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail