Hérault

Automobile

Oxylio se lance dans le rachat cash d'automobiles d'occasion

Par Anthony Rey, le 03 janvier 2022

Le revendeur Oxylio lancera, en mars, une nouvelle marque dédiée au rachat cash de voitures auprès de particuliers. Après une année 2021 tendue, c’est un nouveau levier de croissance pour l’entreprise héraultaise, qui revoit par ailleurs sa stratégie sur le plan logistique.

Le réseau de vente de voitures d’occasion Oxylio s’appuie à ce jour sur 9 agences.
Le réseau de vente de voitures d’occasion Oxylio s’appuie à ce jour sur 9 agences. — Photo : Oxylio

La crise sanitaire, en imposant un stop-and-go incessant à l’économie française, n’épargne pas la filière automobile. Le réseau de vente de voitures d’occasion Oxylio (9 agences, 120 salariés, CA 2021 : 95 M€), basé à Saint-André-de-Sangonis (Hérault), a fini l’année 2021 en repli de 35 % après avoir pourtant signé un premier semestre en croissance. Pour rebondir en 2022, l’entreprise finalise la création d’une nouvelle activité dans le rachat cash d’automobiles.

Une diversification sur un créneau porteur

Oxylio va en effet déployer, dès le mois de mars, un nouveau réseau d’agences dédiées à ce segment, et rassemblées sous une nouvelle marque (pour l’heure tenue secrète). À l’image des enseignes déjà présentes sur ce marché en plein boom, comme Aramis Auto ou Autohero, le réseau proposera aux particuliers de reprendre leur véhicule, quel qu’il soit, et sans condition. "Nous avons subi, au second semestre 2021, un défaut d’approvisionnement brutal. Avec la crise sanitaire, les réseaux des constructeurs automobiles, chez qui nous nous fournissons, se sont mis à pratiquer des enchères, et donc des prix décorrélés des réalités du marché. Nous devions acheter tout à coup des véhicules 7 000 ou 8 000 euros de plus qu’un an plus tôt ! En nous lançant dans le rachat cash, nous voulons nous diversifier sur un marché non contraint, où nous serons moins dépendants des constructeurs", analyse Cyril Singer, le PDG d’Oxylio.

Dès sa première année, Oxylio ambitionne de réaliser 10 000 ventes sous cette nouvelle enseigne. "Le potentiel sera de 25 000 véhicules si nous pouvons la déployer sur le plan national", rajoute Cyril Singer. Le réseau devrait s’appuyer sur une vingtaine de sites d’ici septembre 2023, à raison de 5 ouvertures par trimestre. Pour financer ce lancement, le PDG d’Oxylio table sur une levée de fonds au cours du premier trimestre 2022, tout en précisant que l’équation financière sera moins difficile à tenir pour ce business model. "Une agence classique nécessite 2 millions d’euros de stocks, de 150 000 à 250 000 euros à la prise de bail, et le recrutement de 8 à 12 salariés. Dans le nouveau réseau, une agence ne demandera que 25 000 euros d’investissement, une trésorerie proche de zéro et s’appuiera sur un seul salarié", évalue-t-il.

Une nouvelle inflexion logistique

Pour opérer cette nouvelle activité, Oxylio misera aussi sur la création d’un call center de 15 salariés, qu’elle installe dans ses nouveaux locaux près de Montpellier. L’entreprise, mobilisant 3 millions d’euros, vient d’acquérir 1 300 m2 de bureaux dans le Parc Industriel Or Méditerranée, proche de l’Aéroport Montpellier Méditerranée, afin d’y regrouper plusieurs fonctions support : direction commerciale, centre d’appels, approvisionnement, achats, logistique, etc.

En effet, le contexte pousse aussi l’entreprise à revoir ses plans sur le volet logistique. Depuis 2020, Oxylio travaillait sur la construction, à Clermont-l’Hérault, d’une nouvelle plateforme de 40 000 m2 dédiée à l’entreposage, au reconditionnement et à la livraison de véhicules. Contraint par sa situation économique, le revendeur abandonne le projet au profit d’une nouvelle approche : il va installer des agences de reconditionnement, de plus petite taille, à proximité des sites existants.

Ainsi, Oxylio a investi un million d’euros dans l’achat d’une parcelle de 5 000 m2 mitoyenne de son agence historique de Saint-André-de-Sangonis pour y bâtir, au second semestre, un centre de stockage et de reconditionnement. De même, l’une des deux agences de Montpellier sera reconfigurée selon ce modèle. "Nous n’avons pas fermé d’agence en 2021, et nous choisissons d’investir dès maintenant sur ces nouvelles activités, afin d’éviter un plan social", conclut Cyril Singer, qui admet toutefois 30 départs négociés en 2021. La création du centre de reconditionnement et de la nouvelle enseigne devrait permettre de réembaucher autant de personnes cette année.

Le réseau de vente de voitures d’occasion Oxylio s’appuie à ce jour sur 9 agences.
Le réseau de vente de voitures d’occasion Oxylio s’appuie à ce jour sur 9 agences. — Photo : Oxylio

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail