Occitanie

Financement

Ocseed, l’outil d’investissement conçu pour les start-up d’Occitanie, bénéficie de nouveaux moyens

Par Marina Angel, le 24 mai 2022

Imaginé par les équipes de l’incubateur Nubbo, situé à Toulouse, Ocseed est un outil d’investissement dédié aux start-up innovantes d’Occitanie en phase d’amorçage et de pré-amorçage. Il pourrait être prolongé au-delà de 2025.

Thierry Merquiol, directeur général d’Ocseed, en charge des levées de fonds à l’incubateur régional Nubbo.
Thierry Merquiol, directeur général d’Ocseed, en charge des levées de fonds à l’incubateur régional Nubbo. — Photo : Dominique Viet

Thierry Merquiol, directeur général d’Ocseed, en charge des levées de fonds à l’incubateur régional Nubbo le rappelle : "l’idée était de combler le fameux trou dans la raquette et d’assurer une continuité entre les phases précoces de création et de croissance des jeunes entreprises innovantes avec un outil d’investissement spécifiquement adapté à l’étape critique de transition entre l’émergence d’un projet et la structuration d’une entreprise".

Lancé en avril 2020, et doté d’un capital initial de 5 millions d’euros, réuni par la Région Occitanie, la Banque Populaire Occitane, la Banque Populaire du Sud, la Caisse d’Épargne Languedoc-Roussillon et la Caisse d’Épargne de Midi-Pyrénées, Ocseed a pour objectif d’investir dans une vingtaine de projets en 5 ans, tous sélectionnés sur les territoires d’Occitanie.

Actions convertibles

Les investissements sont de 100 000 à 300 000 euros par dossier. "Réalisés sous forme d’actions convertibles, ils ont un effet de levier de facteur cinq auprès des banques et autres investisseurs", souligne Thierry Merquiol.

Une initiative originale, qui reste à ce jour le seul outil d’amorçage créé et géré par un incubateur régional. Très vite, le succès a été au rendez-vous. En deux ans, 16 projets ont été identifiés. À l’actif d’Ocseed : l’accompagnement de Smartcach ou de Diappymed, dans le secteur de la santé, de MyCharlotte (e-santé), Hinfact (aéronautique), Batconnect (énergie) ou Sustn Food (produits alimentaires à base de spiruline). Pour lui permettre de poursuivre sereinement sa mission jusqu'en 2025, ses actionnaires viennent d’ajouter 4 millions d’euros supplémentaires. Une première étape dans la préparation de la pérennisation de ce dispositif.

Poursuivez votre lecture

Plus de Newsletters

Déjà abonné à une newsletter gratuite ? Inscrivez-vous ici à une autre édition