Haute-Garonne

Technologies

Occitem investit dans sa première ligne de production

Par Philippe Kallenbrunn, le 31 mai 2022

Spécialisée dans la conception et la fabrication de moteurs électriques en très petites séries pour des marchés de niche, l’entreprise columérine Occitem prépare son passage à l’échelle industrielle en se dotant de nouveaux moyens de production.

L’équipe d’Occitem aborde un virage important du développement de l’entreprise en cette année 2022.
L’équipe d’Occitem aborde un virage important du développement de l’entreprise en cette année 2022. — Photo : DR

L’entreprise Occitem (10 collaborateurs, CA 2021 : 400 000 €), spécialisée dans la conception et la fabrication de moteurs électriques en très petites séries et basée à Colomiers (Haute-Garonne), aborde un virage important de son développement. Elle mobilise en effet un investissement de 700 000 euros afin de créer la première ligne de production semi-automatisée de son atelier et, de fait, de passer à l’échelle industrielle. Un directeur industriel sera recruté cet été, un opérateur de production en fin d’année et deux autres l’année prochaine. Occitem prévoit également une augmentation de capital en 2023, notamment via une levée de fonds, afin d’accélérer le déploiement de ses moyens de production.

Pod pour catamarans

Depuis 2019, l’entreprise réalise des prototypes de moteurs électriques pour des acteurs du secteur de l’e-mobilité terrestre, maritime et aérienne. “Nous adressons des marchés que nous qualifions de niches, sur lesquels les gros faiseurs de moteurs électriques ne vont pas”, explique Géraldine Vieillard, sa directrice générale, qui est en train de boucler un dossier de “contrat croissance”, un dispositif régional de soutien. Occitem a, par exemple, produit des moteurs pour une entreprise qui équipe les anciennes voitures de course Caterham. Elle met au point en ce moment des moteurs de patins à roulettes électriques ou encore un pod (élément servant à la propulsion maritime) pour les catamarans de l’un des leaders du marché de la plaisance. Tenue à la confidentialité quant à l’identité de ses clients, Occitem en revendique deux qui font partie du CAC40. L’entreprise columérine produit aussi un paramoteur électrique, dans le cadre d’un projet d’innovation sur l’aviation décarboné subventionné par la Région Occitanie. “Pour nos moteurs électriques, nous avons choisi de nous appuyer sur la technologie du bobinage en épingle qui permet d’atteindre des niveaux de très haute performance”, indique la dirigeante.

Moyens de fabrication prototypés

Afin d’anticiper son changement de taille et la semi-automatisation de sa production, Occitem, depuis sa création, a également prototypé ses moyens de fabrication. “Dans notre atelier, nous avons par exemple conçu nos propres machines qui permettent de former le cuivre”, illustre Géraldine Vieillard. Elle a aujourd’hui trouvé en l’entreprise Dreamtech, basée à Villeneuve-Tolosane (Haute-Garonne), le partenaire qui va l’aider à construire sa première ligne de production et à travailler sur le cœur de savoir-faire de sa technologie. Occitem suit enfin l’accompagnement “Industrie du futur” lancé par la Région, avec la complicité de l’Afnor et de l’usine Bosch de Rodez (Aveyron). Après l’établissement d’une feuille de route, elle s’apprête à entrer dans la deuxième phase du programme, dont la finalité repose sur l’arrivée d’un ERP qui facilitera ses besoins en logistique et supply chain. “Le premier objectif de cet accompagnement est de nous aider à établir nos macroprocessus en amont de l’arrivée de l’ERP, en conformité avec la mise en place d’une future norme ISO 9001, précise Géraldine Vieillard. Le deuxième, c’est de nous aider dans le déploiement de cet ERP en tant qu’assistance à maîtrise d’ouvrage.”

Poursuivez votre lecture

Plus de Newsletters

Déjà abonné à une newsletter gratuite ? Inscrivez-vous ici à une autre édition