Toulouse

Technologies

Nanolike déploie ses solutions connectées à l’international

Par Marina Angel, le 04 novembre 2022

Nanolike a développé une solution connectée capable de surveiller à distance les taux de remplissage des containers et silos de grandes dimensions. Dix ans après sa création, la société toulousaine multiplie les contrats à l’international et vient d’ouvrir une première filiale au Canada.

Jean-Jacques Bois a cofondé Nanolike à Toulouse en 2012.
Jean-Jacques Bois a cofondé Nanolike à Toulouse en 2012. — Photo : Nanolike

Créée en 2012, l’entreprise toulousaine Nanolike (14 salariés, CA 2022 : 1,5 M€) a mis au point des jauges de contraintes capables de percevoir les micro-déformations induites par le remplissage des containers et des silos, qu’ils soient en plastique ou en acier. Cette technologie non intrusive, qui nécessite juste le placement d’un capteur à l’extérieur du contenant, simplifie le suivi des stocks et permet d’automatiser et d’optimiser la gestion des réapprovisionnements. La société compte parmi ses principaux clients de grandes coopératives agricoles, dont les groupes Arterris, Ocealia (via sa filiale Alicoop, spécialisée dans la nutrition animale) ou le groupe coopératif breton Cooperl Arc Atlantique, mais aussi des industriels, parmi lesquels Holcim et Cemex pour connecter des silos de centrales à béton.

Optimiser la gestion des réapprovisionnements

"Notre solution ne se limite pas à la simple pose d’un capteur connecté. Nous avons développé une plateforme web et une application mobile qui permettent de proposer des outils très complets d’aide à la décision pour une gestion à distance des stocks grâce à un suivi en temps réel des containers et des silos", explique Jean-Jacques Bois, cofondateur et directeur opérationnel de Nanolike. Après plusieurs années de R & D, la signature de premiers partenariats et l’installation de sites pilotes, les contrats pour des déploiements à grandes échelles s’accélèrent. Le chiffre d’affaires devrait s’établir à 1,5 million d’euros en 2022 et à 2,4 millions en 2023.

Les solutions connectées de la société toulousaine séduisent de plus en plus de clients, tant en France, qu’à l’international, notamment au Canada, où Nanolike vient d’ouvrir une première filiale. Une prochaine implantation est annoncée pour l’année prochaine en Asie. "Nous devons disposer d’équipes dans les bons fuseaux horaires pour être à l’écoute de nos clients partout dans le monde", précise Jean-Jacques Bois. Pour accompagner ces développements commerciaux, les effectifs seront portés à une vingtaine de salariés d’ici fin 2023.

Des capteurs installés dans 18 pays

En 2022, Nanolike, qui vient de fêter son dixième anniversaire, devrait réaliser 60 % de son chiffre d’affaires à l’international. Le marché canadien, où les premiers contrats ont été signés en fin d’année 2021, représente à lui seul 40 % de l’activité commerciale actuelle de la société, avec déjà plus d’un millier de capteurs vendus. Nanolike a ainsi été retenu coup sur coup pour équiper plusieurs centaines de silos des Meuleries Mondou au Québec et de la société d’aliments pour bétail Molesworth, en Ontario. Plus largement, la société toulousaine totalise à ce jour plusieurs milliers de capteurs installés dans 18 pays. Des accords ont été signés ces derniers mois avec des distributeurs au Brésil, en Colombie et au Japon, avec à la clef de nouveaux déploiements majeurs.

Poursuivez votre lecture

Plus de Newsletters

Déjà abonné à une newsletter gratuite ? Inscrivez-vous ici à une autre édition