Toulouse

Numérique

Menaps se distingue dans la transformation digitale des entreprises

Par Philippe Kallenbrunn, le 12 janvier 2023

Quatre ans après sa création à Toulouse, la société Menaps, spécialisée dans le conseil, le big data et l’intelligence artificielle pour les grands comptes, connaît un développement fulgurant, y compris à l’international, grâce à une offre différenciante et une politique RH optimisée.

Docteur en informatique, Hamdi Chaker a créé Menaps en 2019 à Toulouse.
Docteur en informatique, Hamdi Chaker a créé Menaps en 2019 à Toulouse. — Photo : DR

La société toulousaine Menaps (CA non communiqué), spécialisée dans la transformation digitale des entreprises, connaît un développement fulgurant. Créée en 2019 par Hamdi Chaker, docteur en informatique, expert en big data et intelligence artificielle (IA) et ancien consultant pour Airbus, l’entreprise revendique 200 collaborateurs dans le monde, dont une cinquantaine en France, et enregistre une croissance de 350 % de son chiffre d’affaires par rapport à 2020. Elle ouvre aussi au premier trimestre 2023 une filiale à Lisbonne (Portugal), après s’être déjà implantée à Tunis (Tunisie), Casablanca (Maroc) et Bangalore (Inde). “Nous sommes nés du constat que, en matière de transformation digitale pour rendre leur processus plus efficient, les grands groupes avaient du mal à faire le pont entre, d’une part, les stratégies de conseil dispensées par des cabinets comme Deloitte, PWC ou McKenzie, et, d’autre part, la mise en place des technologies confiées à des entreprises du numérique comme Sopra Steria ou Capgemini, explique Hamdi Chaker. Nous avons donc développé une offre innovante, une vision holistique du conseil en transformation digitale, permettant à nos équipes d’intervenir à la fois sur la partie stratégique et sur la partie opérationnelle.”

Travail hybride et intrapreneuriat

Née des besoins des industriels du secteur de l’aéronautique juste avant la pandémie du Covid-19, Menaps a élargi dès 2020 son champ d’expertise au domaine automobile, ouvrant un bureau à La Défense pour se rapprocher de ses clients (Toyota, Renault, Stellantis), puis au secteur tertiaire, répondant notamment aux problématiques liées à la cybersécurité des banques et des assurances. Son expansion à l’international poursuit le double objectif de se rapprocher des marchés émergents auprès de clients locaux mais aussi de recruter des talents, le nerf de la guerre dans le secteur très tendu des métiers de la data et de l’intelligence artificielle. “Pour pouvoir répondre à la demande de plus en plus nombreuse de nos clients, nous avons besoin des meilleurs experts, indique le dirigeant. La Tunisie et le Maroc sont par exemple des gros producteurs d’ingénieurs en informatique.” D’autant plus que Menaps veut désormais s’ouvrir aux PME/TPE. “Nous sommes en train de démocratiser notre offre en la simplifiant pour la rendre plus abordable aux plus petites structures”, précise Hamdi Chaker. Menaps a même créé une structure nommée Skourcing (contraction de skills et sourcing), spécialement destinée à sa politique de ressources humaines, empreinte de travail hybride et d’intrapreneuriat. En 2023, la société recrutera notamment 20 personnes en France.

Start-up studio

Ces talents doivent aussi l’aider à mener les projets qu’elle développe en interne. Menaps vient ainsi de lancer son start-up studio, baptisé Imagine, dont l’objectif est d’apporter un soutien aux entrepreneurs dont les projets sont dotés d’une composante digitale ou technologique et sont porteurs d’innovation utile. À l’initiative de l’un de ses collaborateurs, l’entreprise travaille ainsi, par exemple, en partenariat avec les Sapeurs Pompiers de l’Aude à la conception d’un drone autonome capable de prévenir les incendies. Autofinancée sur fonds propres, Menaps consacre 30 % de son chiffre d’affaires à la R & D. “Nous n’avons pas une seule ligne de crédit, souligne son président. Au départ, nous nous sommes serré la ceinture et tous les bénéfices ont été injectés dans notre croissance”.

Poursuivez votre lecture

Plus de Newsletters

Déjà abonné à une newsletter gratuite ? Inscrivez-vous ici à une autre édition