Toulouse

Informatique

Medinbox envisage une levée de fonds pour accompagner sa forte croissance

Par Philippe Kallenbrunn, le 13 juillet 2021

Dopée par les effets de la crise sanitaire, la société d’informatique Medinbox qui œuvre dans le domaine médical s’apprête à doubler son chiffre d’affaires pour la deuxième fois d’affilée. Autofinancée depuis sa création en 2010, elle décidera avant la fin de l’année d’ouvrir ou non son capital à un financement externe.

La solution Medinbox dans un bloc opératoire.
La solution Medinbox dans un bloc opératoire. — Photo : DR

La société informatique Medinbox (15 salariés ; CA attendu en 2021 : 6 M€), qui développe et commercialise des systèmes audiovisuels de gestion des images en bloc opératoire, connaît une forte croissance de son activité en France et à l’international, à la faveur, notamment, des contraintes de déplacement nées de la crise sanitaire. Pour absorber ce boom, son cofondateur Nicolas Gausserand parle d’un "passage à un modèle industriel". "Traditionnellement, nous fabriquions 10 systèmes par an, détaille-t-il. En 2020, nous en avons fait 30. Et cette année, nous avons pour objectif d’en faire 150." Pour l’atteindre, Medinbox recrutera 5 ou 6 personnes en France -des techniciens informatique et support et du personnel administratif - et autant aux États-Unis, où elle entend monter un réseau commercial d’ici la fin 2021. À Toulouse, un directeur des nouvelles technologies (CTO) vient aussi d’être recruté qui prendra ses fonctions à la rentrée.

Renforcement de la structure interne

Ces renforts aideront à accompagner l’élargissement de l’offre proposée par Medinbox ces derniers mois. "L'entreprise laisse le choix d’un matériel intégré au bloc opératoire ou mobile, de la plateforme de diffusion et du mode d’utilisation off ou on line, indique Nicolas Gausserand. Par ailleurs, nos clients peuvent dorénavant opter pour l’achat de la solution ou sa location par un système d’abonnement." À l’instar de nombreuses entreprises, Medinbox s’est trouvé confronté à la crise du composant en Asie. "Historiquement, nous avions peu ou pas de stock, explique le dirigeant. Là, on a l’obligation d’avoir un niveau de stock important et d’apprendre à le gérer. À un moment, nous avons même dû prendre des positions sur 100 unités, ce qui était complètement inhabituel pour nous." Autant de facteurs qui obligent Medinbox à renforcer sa structure interne. "Nous sommes passé du fichier Excel à un vrai besoin d’ERP (entreprise resource planning) sur le choix duquel on se penche aujourd’hui, sourit-il. En attendant, nous avons mis en place des solutions intermédiaires, de process, de documentation." Et, dans les tout prochains jours, l'entreprise signera le bail de ses nouveaux locaux. Un espace de 250 m2, contre 110 m2 au Port Saint-Sauveur aujourd’hui, situé dans l’hypercentre de Toulouse.

Approché par des fonds d'investissement américains

Il lui reste à présent à trancher la décision stratégique de réaliser ou non une levée de fonds. "Nous saurons avant la fin de l’année si on choisit cette option ou si on décide de rester seul comme depuis notre création", précise le cofondateur de Medinbox. Ce dernier confie avoir été approché au début 2021 par plusieurs fonds d'investissements américains, à la suite des levées de fonds réalisées par des concurrents. "Avail, par exemple, a levé 125 millions de dollars l’année dernière, illustre-t-il. On nous dit que c’est le bon moment, que nous n’allons pas être crédibles si nous ne le faisons pas. Si, finalement, on fait entrer des fonds d'investissement, ce sera dans une logique d’accompagnement de notre croissance, avec un partenaire impliqué au quotidien, et pas en quête d’un retour sur investissement immédiat."

La solution Medinbox dans un bloc opératoire.
La solution Medinbox dans un bloc opératoire. — Photo : DR

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail