Montpellier

Technologies

Matooma mise sur les cartes prépayées pour accélérer l’Internet des objets

Par Anthony Rey, le 19 septembre 2022

Spécialiste des cartes Sim pour l’internet des objets (IoT), Matooma prépare le lancement d’une boutique en ligne qui, pour la première fois, permettra aux opérateurs de se fournir directement en cartes prépayées. L’entreprise montpelliéraine mise sur cette innovation commerciale pour actionner son déploiement mondial.

Frédéric de Mont-Serrat pilote Matooma depuis son adossement au britannique Wireless Logic en 2019.
Frédéric de Mont-Serrat pilote Matooma depuis son adossement au britannique Wireless Logic en 2019. — Photo : Matooma

La PME Matooma (50 salariés), historiquement l’une des entreprises les plus en vue de la French Tech Méditerranée, a rejoint le britannique Wireless Logic, spécialiste des solutions de connectivité IoT (internet des objets) et M2M (communication entre machines), en juillet 2019. Le montpelliérain, qui fournit des cartes Sim pour la communication entre objets connectés, profite commercialement de ce rapprochement, qui limite la concurrence avec les autres filiales du groupe. "Nous ne formons plus qu’une seule entité avec Wireless Logic France, qui était notre concurrent sur de nombreux appels d’offres. La conquête de parts de marché s’en ressent de façon positive. Globalement, en rejoignant une licorne européenne valorisée à plus d’un milliard d’euros, nous jouissons d’une plus grande crédibilité en démarchant les grands comptes", apprécie Frédéric de Mont-Serrat, directeur général de Matooma.

Une innovation technologique et commerciale

Le développement international de Matooma s’est focalisé pour l’essentiel, à ce jour, sur les marchés francophones de l’Union Européenne. Mais l’entreprise planche sur une innovation propriétaire pouvant lui donner une envergure mondiale. D’ici la fin avril 2023, elle lancera la première carte Sim prépayée ciblant les usages IoT et M2M. "La formule prépayée, qui marque un virage par rapport à notre formule antérieure basée sur l’abonnement, permettra de sécuriser nos clients sur le plan budgétaire", avance Frédéric de Mont-Serrat.

La finalisation de ce produit s’accompagnera du lancement d’une boutique en ligne : cet espace permettra, pour la première fois, aux entreprises créatrices de solutions pour l’IoT de se fournir directement en cartes Sim. Matooma, qui réalise un chiffre d’affaires de plus de 20 millions d’euros, table sur 10 % d’activité en plus par an sur ce seul segment. Les zones visées par l’entreprise seront l’Europe de l’Est, l’Afrique et l’Amérique du Sud, "des pays technologiquement avancés mais jusqu’ici mal desservis par les opérateurs en matière de solutions de connectivité", selon Frédéric de Mont-Serrat.

Une solution recherchée sur un marché évolutif

Par ailleurs, l’adossement à Wireless Logic a permis à Matooma, en trois ans, de renforcer sensiblement sa propre offre de produits et services associés. Alors que les technologies françaises pour les réseaux bas débit dédiés à l’IoT (Sigfox et Lora) sont en difficulté, au profit de deux nouveaux standards internationaux en forte croissance (NB-IoT et LT-EM), Matooma est un des rares fournisseurs de solutions adaptées à ces deux normes à la fois. "D’un côté, les opérateurs téléphoniques classiques tels qu’Orange ou Vodaphone ont choisi l’une de ces deux normes pour leurs réseaux bas débit. De l’autre côté, la Chine a opté sur le NB-IoT, tandis que les États-Unis misent sur le LT-EM. Par conséquent, les entreprises créatrices de solutions IoT sont très demandeuses de systèmes pouvant utiliser de façon indifférente l’une ou l’autre de ces deux normes", souligne Frédéric de Mont-Serrat.

Forte de ce positionnement, Matooma progresse sur de nouveaux segments, comme les compteurs intelligents à distance, la sécurité ou la géolocalisation d’objets connectés. Au total, Matooma a vu son portfolio progresser de 3 000 à 4 000 clients depuis son intégration à Wireless Logic.

Poursuivez votre lecture

Plus de Newsletters

Déjà abonné à une newsletter gratuite ? Inscrivez-vous ici à une autre édition