Hérault

Agroalimentaire

Maison Pantuna lancera des produits en cuir de thon en fin d'année

Par Anthony Rey, le 01 avril 2021

Le groupe biterrois Barba, spécialiste de la transformation des produits de la mer, s’associe à une mégisserie tarnaise pour créer Maison Pantuna, un nouveau fabricant de chaussures et d’accessoires en cuir de thon. C’est l’un des nombreux axes de diversification développés par la PME héraultaise.

Un des premiers produits de maroquinerie fabriqués par Maison Pantuna à partir de cuir de thon.
Un des premiers produits de maroquinerie fabriqués par Maison Pantuna à partir de cuir de thon. — Photo : Franck Gobbo

Le groupe Barba (62 salariés, CA 2020 : 43 M€), spécialisé dans la transformation des produits de la mer (thon, espadon, céphalopodes), a subi comme d’autres, en 2020, un ralentissement d’activité lié au confinement. "Nos clients grossistes ont cessé de servir la restauration, qui a été contrainte de fermer, tandis que la grande distribution a bouclé, pendant quelques semaines, ses rayons poissonneries pour raisons sanitaires. Avec un marché mondial où les achats ont fortement chuté, notre activité a baissé d’environ 10 %, mais nous avons redressé la barre après le confinement, d’abord en réalisant une bonne saison estivale, mais aussi parce que la prospection de nouveaux clients réalisée en 2019 a porté ses fruits", analyse Hervé Barba, directeur général de l’entreprise familiale basée à Béziers.

Un produit porteur des valeurs du groupe

Conséquence du Covid-19 : le groupe Barba, qui dispose pourtant d’importantes capacités de stockage sur son site de Villeneuve-lès-Béziers (2 500 tonnes pour les produits conservés à -25°, 300 tonnes pour ceux à -60°), les voit arriver quasiment à saturation. Néanmoins, l’entreprise profite de cette abondance de matières pour accélérer le lancement d’une nouvelle activité présentée en 2019, et restée plus ou moins en sommeil en 2020 : la fabrication de produits en cuir de thon.

L’idée est de valoriser la peau de thon, considérée jusqu’ici comme un déchet de découpe, pour produire du cuir en s’appuyant sur le savoir-faire d’un tanneur régional, la mégisserie La Molière, située à Graulhet (Tarn). La holding familiale d’Hervé Barba et de son frère Benoît s’associe au tanneur pour créer une nouvelle entreprise, Maison Pantuna, qui concevra une gamme de chaussures, petite maroquinerie, bijoux et accessoires en cuir de thon. La fabrication des produits est sous-traitée à un prestataire portugais, sauf la partie maroquinerie, pour laquelle Barba a identifié un partenaire en région. "Notre souhait est de faire adhérer le maximum de clients à nos valeurs, que sont le respect de l’environnement et des ressources. Nous allons valoriser les peaux de thon, mais le caoutchouc utilisé pour les semelles sera lui aussi issu du recyclage de plastiques repêchés en mer, ou bien produit à partir de coquilles d’huîtres", décrit Hervé Barba, qui présidera la société.

La production de Maison Pantuna devrait démarrer à la rentrée, pour une commercialisation de la gamme calée en fin d’année 2021. L’entreprise prévoit de vendre en exclusivité sur son site web, mais ne ferme pas la porte, à l’avenir, à des partenariats ou du cobranding avec d’autres marques intéressées par le cuir de thon – "une exclusivité mondiale", insiste Hervé Barba.

De nouveaux projets en développement

Pour une PME familiale fondée il y a plus de 90 ans, le groupe Barba mène plusieurs projets en R & D pour continuer sa diversification. Après la longe de thon transformée, commercialisée depuis 2018, l’entreprise travaille sur plusieurs lancements : elle prépare de nouveaux produits finis pour les grossistes et les collectivités, avec une découpe spécifique "facile à consommer par les enfants". Ces développements devraient lui permettre de renouer dès cette année avec son niveau d’activité pré-Covid-19.

De même, le groupe Barba est chef de file d’un projet collaboratif, baptisé "Holosud", visant à importer sur l’étang de Thau l’élevage du concombre de mer (un animal marin consommé en Chine et au Japon) et favoriser l’émergence d’une nouvelle filière d’activité. En partenariat avec le Comité régional de la conchyliculture de la Méditerranée, le Centre d’étude et de promotion des activités lagunaires et maritimes, et l’Ifremer, il a pu tester la possibilité de faire naître des juvéniles dans ce nouvel environnement marin. Un "Holosud 2" sera lancé en 2022 pour vérifier la capacité des concombres de mer à se reproduire en masse, sur quelles zones, dans quels délais, etc., et pour lancer la construction d’une écloserie dédiée à cet élevage. Le groupe Barba, une fois le processus lancé, pourra alors commercialiser ces produits auprès d’industriels asiatiques. Aucun calendrier, toutefois, n’est annoncé pour la finalisation de ce projet.

Un des premiers produits de maroquinerie fabriqués par Maison Pantuna à partir de cuir de thon.
Un des premiers produits de maroquinerie fabriqués par Maison Pantuna à partir de cuir de thon. — Photo : Franck Gobbo

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail