Montpellier

Immobilier

M & A Promotion adopte une stratégie de groupe

Par Anthony Rey, le 22 novembre 2021

Le promoteur immobilier montpelliérain Groupe M & A se dote de trois pôles dans l’investissement, l’aménagement et la gestion d’immeubles. Un nouveau moteur de croissance alors qu’il part à la conquête d’autres grandes métropoles en France.

Laurent Romanelli, président de Groupe M & A, dévoile les nouvelles ambitions du promoteur montpelliérain.
Laurent Romanelli, président de Groupe M & A, dévoile les nouvelles ambitions du promoteur montpelliérain. — Photo : Groupe M&A

Ville durable, ville inclusive, ville intelligente, et tant d’autres déclinaisons encore : la politique d’aménagement urbain revêt désormais de nombreuses dimensions que les promoteurs immobiliers doivent gérer dans leur offre. Quelque 20 ans près sa création, le montpelliérain M & A Promotion annonce qu’il se rebaptise Groupe M & A (33 salariés, CA 2020 : 500 M€) pour intégrer cette pluralité, incarnée par trois nouvelles entités.

Une nouvelle mission d’ensemblier

Aux côtés de l’historique M & A Promotion, le groupe lance M & A Aménagement afin de pouvoir intervenir très en amont dans la conception de nouveaux quartiers. L’entreprise cible notamment les villes ou intercommunalités qui ne disposent pas de SEM immobilières pour mettre en musique la politique de logement et d’aménagement décidée par les élus locaux. "C’est un nouveau paradigme dans le métier de construire la ville : un promoteur doit être présent depuis la conception jusqu’à la livraison des programmes, et même pendant les 10 ou 15 ans qui suivent afin de gérer les problèmes de circulation ou de vie quotidienne au sein de ces nouveaux quartiers", affirme Laurent Romanelli, président du Groupe M & A.

Ce dernier rejette l’étiquette déjà connue de "lotisseur", et parle plutôt d'"ensemblier urbain" pour définir le nouveau périmètre de son groupe. Le deuxième pôle nouvellement créé, M & A Gestion, marquera l’implication du groupe dans la vie au quotidien des copropriétés, îlots, commerces et bureaux qu’il bâtit. "À la réception des programmes, il faut trouver une symbiose afin que la levée des réserves et l’installation des nouveaux locataires se passent au mieux. C’est un nouveau métier que nous lançons afin de résoudre les incompréhensions qui peuvent naître dans tout le cycle de gestation et de livraison de ces produits", poursuit Laurent Romanelli.

Enfin, dans un autre tempo, le Groupe M & A veut intégrer à ces réalisations les innovations d’usages qu’adressent les nouvelles technologies ciblées "smart city" (ville intelligente) : gestion des transports doux au sein des nouveaux quartiers, gestion des parkings voitures et vélos, recharges électriques, système de surveillance des habitations et des garages, etc. Pour être au plus près de cet écosystème innovant, le groupe se dote aussi de M & A Investissement : jusqu’à 50 millions d’euros pourraient être investis en 3 ou 4 ans par cette nouvelle branche dans les start-up du secteur, mais aussi dans l’activité patrimoniale des foncières.

Démarrage du déploiement national

Au global, le Groupe M & A indique qu’il dispose d’une capacité d’investissement de près de 220 millions d’euros pour mettre en œuvre ces nouvelles ambitions. L’entreprise a déjà conçu et livré 3 000 lots, et a été récompensée à 9 reprises par les trophées régionaux de la profession (les Pyramides). Disposant d’une image et d’une masse critique suffisantes dans sa zone historique, le montpelliérain entend désormais s’étendre, vers Lyon et Nice dans un premier temps (deux ouvertures d’agences prévues en 2022) et Toulouse dans un second temps (ouverture en 2023). "Nous livrerons une première résidence sénior de 96 logements à Lyon, et un programme de logements en résidence principale à Mandelieu, tous deux l’an prochain. La réalisation de ces projets, bouclés sur fonds propres sans appel à des partenaires extérieurs, a été longue à boucler mais nous permet aujourd’hui d’être identifiés sur ces nouveaux marchés", note Laurent Romanelli.

Enfin, le Groupe M & A s’appuie sur plusieurs marques, dans les résidences services visant les séniors (Silver Garden, Silver Club) et les étudiants (E-Campus), et dans les logements sociaux (Kalithys) qu’il compte également déployer sur le plan national, mais en procédant différemment. "La maturité de notre groupe nous permet de nous développer de façon autonome, mais c’est plus difficile sur de grands marchés comme Paris, où il faut être humble et s’appuyer des partenaires locaux", conclut Laurent Romanelli.

Laurent Romanelli, président de Groupe M & A, dévoile les nouvelles ambitions du promoteur montpelliérain.
Laurent Romanelli, président de Groupe M & A, dévoile les nouvelles ambitions du promoteur montpelliérain. — Photo : Groupe M&A

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail