Haute-Garonne

Technologies

Ludovic Le Moan laisse les rênes de Sigfox à Jeremy Prince

Par Paul Falzon, le 17 février 2021

Fin d'une époque pour Sigfox : l'opérateur de réseau bas-débit pour les objets connectés n'est plus présidé par son emblématique patron Ludovic Le Moan. Le conseil d'administration du groupe toulousain a nommé à sa place Jeremy Prince, pour accélérer l'évolution du business model vers les services.

Jeremy Prince, PDG de Sigfox
Jusque là président de la filiale américaine de Sigfox, Jeremy Prince est le nouveau PDG du groupe spécialiste dans l'internet des objets. — Photo : Sigfox

L'un des patrons emblématiques de la région toulousaine cède la main : Ludovic Le Moan, cofondateur de Sigfox, quitte son poste de PDG, remplacé par Jeremy Prince qui présidait depuis deux ans la filiale du groupe aux Etats-Unis. Créé en 2010 à Labège (Haute-Garonne), Sigfox (350 salariés, dernier CA communiqué en 2018 : 60 M€) s'est imposé sur le marché de l'internet des objets (IoT) comme le spécialiste du "0G" : un réseau cellulaire bas-débit, économe en énergie, permettant de développer une infrastructure IoT à un moindre coût. Le projet industriel s'est d'abord concentré sur la construction des réseaux : il a été plébiscité par les investisseurs, avec deux levées successives, en 2015 et 2016, de respectivement 100 et 150 millions d'euros.

Plus de 500 M€ d'investissements

Si la solution a su trouver son marché - le groupe revendique une présence dans plus de 70 pays, et plus de 17 millions d'objets connectés -, le modèle économique de l'entreprise n'a pas rempli toutes les attentes. Le développement des réseaux 0G a mobilisé des sommes énormes : lors de la présentation de son plan stratégique "1B23" il y a deux ans, Sigfox évoquait déjà un besoin d'investissement global de 500 millions d'euros pour l'entreprise et ses opérateurs. Les ambitions affichées alors étaient de parvenir à une couverture mondiale afin de connecter un milliard d'objets à horizon 2023, un objectif qui paraît difficilement atteignable au vu de la croissance actuelle du marché.

Évolution du business model

En octobre 2020, Sigfox a lancé un plan de sauvegarde de l'emploi touchant 50 salariés sur les 400 que comptait alors le groupe. Le mois précédent, le groupe avait annoncé la vente de son réseau 0G en Allemagne, premier signe d'une volonté de retournement vers les services liées à la donnée. A l'époque, Ludovic Le Moan avait relativisé la portée de cette cession : "Ce n'est pas un pivot, ni un changement de stratégie de Sigfox, mais c'est une étape clé pour Sigfox et l'IoT en général."

Avec le départ de Ludovic Le Moan, le repositionnement de Sigfox comme fournisseur de services liés à l'IoT paraît plus assumé. "Les succès et l'expérience de Jeremy Prince dans l’accompagnement d'entreprises au travers de l'évolution de leurs business model ont été un facteur déterminant dans notre processus de sélection qui a inclus plusieurs candidats externes", déclare Anne Lauvergeon, présidente du conseil d'administration de Sigfox. 

Jeremy Prince, PDG de Sigfox
Jusque là président de la filiale américaine de Sigfox, Jeremy Prince est le nouveau PDG du groupe spécialiste dans l'internet des objets. — Photo : Sigfox

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail