Haute-Garonne

Technologies

Le spécialiste des robots agricoles Naïo Technologies accélère sur le marché américain

Par Philippe Kallenbrunn, le 08 décembre 2021

L’entreprise de robotique agricole Naïo Technologies va commercialiser ses machines aux États-Unis. Elle lance aussi deux nouveaux robots et prépare une levée de fonds pour accompagner sa croissance.

Le robot Ted sera présenté au CES de Las Vegas en janvier 2022 avant de se déployer sur le sol américain.
Le robot Ted sera présenté au CES de Las Vegas en janvier 2022 avant de se déployer sur le sol américain. — Photo : DR

La société Naïo Technologies (70 salariés, CA non communiqué), spécialisée dans la robotique agricole et basée à Escalquens (Haute-Garonne), va accélérer son développement sur le sol américain, en poursuivant l’objectif d’y quadrupler son chiffre d’affaires par rapport à 2021. Ce pas en avant débutera au salon mondial de l’innovation, le CES de Las Vegas (5 au 8 janvier 2022) : son robot enjambeur viticole Ted, autonome et 100 % électrique, a en effet été sélectionné au CES Innovation Award 2022. “Ce salon grand public va nous apporter de la visibilité", se réjouit Gaëtan Séverac, le cofondateur, avec Aymeric Barthes, de Naïo Technologies, qui vient de fêter ses dix ans. "En collaboration avec Hennessy avec qui nous travaillons déjà en France et qui possède des vignobles en Californie, nous allons pouvoir toucher des vignerons et de futurs distributeurs.”

Pour répondre au marché local, qui se heurte à des problématiques de main-d’œuvre et au besoin de réduire l’usage de pesticides, Naïo Technologies a déjà consolidé un bureau à Salinas (Californie), ouvert en 2020, tandis qu’une équipe de 14 personnes opère en Californie et en Arizona. L’entreprise cherche actuellement à la renforcer avec des contrats jeunes pour des étudiants qui souhaiteraient vivre un an chez l’oncle Sam. “Nous y sommes présents depuis 2019 mais uniquement sur la partie légumes (avec 8 robots Dino de désherbage mécanique pour légumes, NDLR) car la Californie est avant tout un gros producteur de légumes pour le marché national américain, indique Gaëtan Séverac. Nous n’y avons pour l’instant fait que de la prestation de services, selon le modèle Raas (Robot as a service, NDLR). Désormais, nous allons aussi commercialiser toute notre gamme.”

Implantation d’une ligne d’assemblage en 2023

Le robot historique Oz, un assistant agricole pour les tâches chronophages et pénibles, sera ainsi bientôt disponible partout sur le territoire américain grâce à un réseau de distribution en cours de déploiement, qui viendra s’ajouter à la trentaine de distributeurs déjà actifs dans le monde (Allemagne, Belgique, Danemark, Hollande, Pologne, République tchèque, Suède, Canada, Hawaï, Japon, Nouvelle-Zélande…) où opèrent 250 machines. “Lorsque nous aurons atteint un volume de ventes significatif aux États-Unis, probablement en 2023, précise Gaëtan Séverac, nous y implanterons une ligne d’assemblage, soit tout seul, soit avec un partenaire local.” Pour l’heure, les robots sont réalisés à Toulouse, et avec des partenaires français situés notamment à Castres (Tarn) et en région parisienne.

Au printemps 2022, Naïo Technologies deviendra aussi la première entreprise au monde à certifier ses robots agricoles de grande taille (Dino et Ted) pour fonctionner sans supervision humaine dans les champs. L’entreprise étend par ailleurs sa gamme avec Jo, un petit robot à chenilles destiné à passer entre les rangs de vigne et Orio, un robot pour les cultures de plein champ, conçu pour les agriculteurs qui possèdent plusieurs dizaines d’hectares. “Nous allons refaire une levée de fonds pour financer notre croissance, conclut Gaëtan Séverac. Comme nous avons de très bons résultats techniques, commerciaux et une satisfaction client grandissante, il serait dommage d’attendre, d’autant que la concurrence se fait plus pressante.”

Le robot Ted sera présenté au CES de Las Vegas en janvier 2022 avant de se déployer sur le sol américain.
Le robot Ted sera présenté au CES de Las Vegas en janvier 2022 avant de se déployer sur le sol américain. — Photo : DR

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail