Hérault

Immobilier

Le promoteur immobilier Eocène verdit la construction hors-site

Par Anthony Rey, le 19 janvier 2023

La société de promotion immobilière héraultaise Eocène livre le premier ensemble de villas bâties selon la nouvelle Réglementation Environnementale 2020 dans la métropole de Montpellier. Elle va déployer son offre, conçue selon un système constructif innovant, dans et hors région Occitanie.

En voie d’achèvement, le premier quartier construit par Eocène se situe à Clapiers, près de Montpellier.
En voie d’achèvement, le premier quartier construit par Eocène se situe à Clapiers, près de Montpellier. — Photo : Eocène

Le nom de Miles Davis, artiste précurseur du jazz, a été choisi pour baptiser un ensemble de 17 villas écoresponsables, en cours de construction à Clapiers (Hérault) près de Montpellier, selon un procédé nouveau développé par l’entreprise Eocène. Cette dernière est née en 2018 de l’alliance entre deux sociétés héraultaises, le promoteur immobilier Cogim (Montpellier, 5 salariés, CA 2021 : 643 000 €) et le spécialiste des modes constructifs hors-site Panomur (Saint-Georges-d’Orques, 5 salariés). Il s’agit du premier programme de logements individuels conçu dans la métropole montpelliéraine selon la nouvelle norme RE 2020, applicable à compter de janvier 2023, qui impose des procédés plus respectueux de l’environnement. "Eocène est dédiée à la construction hors-site à ossature bois. Nous utilisons un système constructif innovant à base de panneaux, qui permet de construire une maison de type T4 en sept jours", résume Tristan Séchaud, directeur général de Cogim et cofondateur d’Eocène.

Un procédé de construction optimisé

Le procédé inventé par Panomur, qu’exploite Eocène, ambitionne d’industrialiser la construction hors-site, en assurant un contrôle total de la chaîne de valeur. En amont, la production des panneaux de bois est sous-traitée à une société concessionnaire de Panomur, appelée Evolusud (4 salariés), et située à Miramas (Bouches-du-Rhône). Le travail en usine permet de fabriquer des éléments standards, personnalisables par les futurs acquéreurs. "En produisant ces éléments sur un seul site, nous rationalisons les process d’un chantier de construction traditionnel, où peuvent intervenir jusqu’à 23 corps de métier différents", pointe Morgan Chabalier, dirigeant de Panomur et cofondateur d’Eocène.

Les gains qui en découlent, en aval, sont multiples. Les panneaux fabriqués, dès la sortie d’usine, intègrent 80 % de la technicité (isolation, étanchéité, menuiseries, fluides, etc.), si bien qu’une future villa peut être livrée sur le chantier en un seul transport. Conformément aux prescriptions de la norme RE 2020, la production de panneaux quasi-finis limite la quantité de déchets à collecter sur le chantier, ainsi que les nuisances sonores pour le voisinage. De même, les villas sont conçues en matériaux biosourcés et en circuit court : le bois utilisé est prélevé dans les Cévennes.

L’appui géographique des concessionnaires

Pour les 17 "villas Miles Davis" (de 90 à 140 m2, en T4 ou T5), Eocène sera en mesure de proposer un prix de 4 000 euros au mètre carré, "correspondant aux prescriptions d’Altemed (société d’aménagement de la Métropole montpelliéraine, NDLR) pour cette ZAC de Clapiers", rajoute Morgan Chabalier. Pour ses projets futurs, Eocène proposera des prix conformes à la moyenne du marché, tout en garantissant les gains de traçabilité évoqués ci-dessus.

En effet, le promoteur immobilier, après avoir livré son premier quartier à Clapiers, entend développer une gamme de produits conçus autour du procédé Panomur (habitat en bande, maisons individuelles, logement intermédiaire) dans et hors d’Occitanie. La situation géographique du concessionnaire Evolusud, qui peut livrer dans un rayon de 160 km tout en restant dans le cahier des charges, permettra à Eocène d’attaquer l’arc méditerranéen. Par ailleurs, Panomur est en train d’étendre le maillage territorial de ses partenaires, avec des négociations en cours dans la région de Nantes et dans les Landes. Autant de marchés potentiels pour Eocène qui projette de livrer, selon Tristan Séchaud, "une centaine de villas dans les prochaines années".

Poursuivez votre lecture

Plus de Newsletters

Déjà abonné à une newsletter gratuite ? Inscrivez-vous ici à une autre édition