Montpellier

BTP

Le loueur de véhicules Sofilec investit 25 millions d'euros pour étendre ses réseaux

Par Anthony Rey, le 23 mars 2021

Spécialisé dans la location de matériels et de véhicules pour le BTP, le groupe montpelliérain Sofilec investit fortement pour accroître sa capacité opérationnelle. Il va agrandir son réseau d'agences en régions Occitanie et Paca, passant de 19 à 25 implantations en 2021, avec l'objectif de faire doubler de taille deux de ses trois filiales.

Le loueur Sofilec comptera un parc de 1 200 véhicules en 2021.
Le loueur Sofilec comptera un parc de 1 200 véhicules en 2021. — Photo : Loc+

Face aux poids lourds du secteur Loxam et Kiloutou, le groupe montpelliérain Sofilec (182 salariés, CA 2020 : 25,50 M€) investit fortement en 2021 pour consolider sa place dans le top 3 des loueurs de véhicules et de matériels BTP dans le Grand Sud. Pour son enseigne historique Loc + (matériels BTP et entretien d’espaces extérieurs), après une implantation à Marseille en janvier dernier, il prévoit d’ouvrir des agences à Toulouse en mars, puis à Castres et à Fréjus dans les prochains mois.

Une stratégie de conquête de marchés

Par ailleurs, après le rachat de l’entreprise nîmoise Apex (véhicules utilitaires et de tourisme en location) en janvier 2020, Sofilec envisage d’ouvrir trois agences pour étendre cette nouvelle filiale également, à Marseille, Narbonne et Brignoles. Au total, le groupe héraultais passera, sur les deux enseignes, d’un réseau de 19 à 25 agences en un an. "Nous avons récemment fait évoluer notre management commercial. Jusqu’ici, chaque région disposait de sa propre direction commerciale, que nous avons voulu unifier pour rendre le développement de deux réseaux Loc + et Apex plus cohérent ", analyse Jean-Sébastien Vaills, directeur général de Loc +.

Cette nouvelle empreinte géographique se traduira par le recrutement d’une trentaine de personnes, dont 20 pour Loc + et 10 pour Apex (chaque agence emploie de 4 à 8 collaborateurs). De même, Sofilec prévoit de renforcer son parc de véhicules, en passant de 700 à 2 000 véhicules. Pour financer ce plan de marche, le groupe prévoit d’investir 25 millions d’euros cette année. " Nous serons alors le plus gros loueur régional de véhicules. C’est une masse critique importante pour entrer en conquête de marchés sur de nouveaux territoires, comme Toulouse ou le Var. Nous visons 10 % de parts de marché dans ces zones, alors que nous arrivons à 20 % dans les départements où nous sommes mieux installés", poursuit Antoine Le Quellec, président de Sofilec.

La logique continue de la croissance externe

S’il a longtemps privilégié la croissance organique, le groupe a mis l’accent, ces derniers mois, sur les rachats d’entreprises, et poursuit sur sa lancée. Dans l’optique de développer sa troisième filiale, Covetech (vérification périodique d’engins de levage), Sofilec a racheté, en septembre 2020, le fonds de commerce de l’entreprise toulousaine BC BTP. Son ambition est de profiter de sa forte implantation dans la capitale régionale et en Haute-Garonne pour doubler le chiffre d’affaires de Covetech, à 2 millions d’euros, et ses effectifs, qui passeront de 8 à 15 contrôleurs.

Profitant d’une croissance de 150 % au cours de 5 dernières années, Sofilec prévoit de conforter cette dynamique, en montant son chiffre d’affaires de 25,5 à 32 millions d’euros en 2021. " Notre ambition est de nous développer dans une nouvelle activité de services à travers Covetech. Nous regardons d’autres métiers connexes à celui de loueur pour continuer à nous diversifier, mais aussi à étendre nos dimensions géographiques", assure Jean-Sébastien Vaills.

Le loueur Sofilec comptera un parc de 1 200 véhicules en 2021.
Le loueur Sofilec comptera un parc de 1 200 véhicules en 2021. — Photo : Loc+

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail