Toulouse

BTP

Le groupe Casol s'appuie sur la Bourse pour accélérer sa croissance

Par Paul Falzon, le 17 février 2021

Créé il y a cinq ans sur les métiers de la rénovation énergétique, le groupe toulousain Casol va renforcer ses fonds propres en intégrant Euronext Access puis avec une levée auprès d'investisseurs privés. Deux opérations qui doivent porter la création d'une nouvelle offre de travaux clé-en-main.

Fondé en 2016 par Paul Escafit et Hugues Castro (au centre), le groupe Casol ambitionne de tripler son chiffre d'affaires en 2021 grâce à sa nouvelle activité de travaux d'éco-rénovation clé-en-main.
Fondé en 2016 par Paul Escafit et Hugues Castro (au centre), le groupe Casol ambitionne de tripler son chiffre d'affaires en 2021 grâce à sa nouvelle activité de travaux d'éco-rénovation clé en main. — Photo : Groupe Casol

Une entrée sur le marché boursier Euronext Access en mai, puis une levée de fonds d’un million d’euros au second semestre : l’année 2021 doit être celle de l’accélération pour le groupe Casol. Créé en 2016 à Toulouse, ce spécialiste des travaux d’éco-rénovation compte sur ces nouveaux moyens financiers (deux à trois millions d’euros au total, en fonction des montants collectés en Bourse) pour asseoir une stratégie de croissance axée sur un élargissement de l’offre. La feuille de route est ambitieuse pour un groupe qui a réalisé 2 millions d’euros de chiffre d’affaires en 2020, avec 20 salariés : le recrutement dès cette année de 60 collaborateurs supplémentaires, et un triplement de l’activité, aux alentours des six millions d’euros. À horizon 2023, l’objectif est de réaliser pas moins de 43 millions d’euros de chiffre d’affaires.

Clé en main

Cette hyper-croissance s’appuie sur la création de deux nouveaux métiers, en complément des chantiers d’éco-rénovation sur l’agglomération toulousaine. Casol crée sous la marque Dingo Travo une offre de travaux clés en main pour accompagner les particuliers sur toutes les étapes de leur projet d’économie d’énergie. "Notre constat, c’est que beaucoup de ménages hésitent à engager des chantiers par méconnaissance des entreprises compétentes et des dispositifs d’aide", explique Hugues Castro, cofondateur du groupe. Un site internet va permettre d’entrer en contact avec un réseau d’artisans certifiés RGE et de commander des audits techniques payants, là encore avec des entreprises qualifiées. L’offre intègre une assistance financière, compilant les aides régionales et nationales sur l’éco-rénovation, boostées par le plan de relance. Elle prévoit aussi un contrôle qualité en fin de travaux, avec un organisme agréé Cofrac, pour rassurer les clients.

Corners en magasins de bricolage

Originalité de l’offre, la création de points de vente physiques en complément de la plateforme digitale. Ils prendront la forme de corners dans les magasins d’une enseigne de bricolage dont l’identité n’est pas encore dévoilée. Une cinquantaine seront implantés dès cet été, principalement dans le grand Sud-Ouest, avant d’entamer le déploiement national au second semestre. "La présence en points de vente doit être l’accélérateur de notre croissance : les expérimentations menées en région toulousaine nous montrent un retour très intéressant en termes d’activité", précise Hugues Castro.

En complément, Casol crée une autre activité sur les certificats d’économie d’énergie (C2E). Le groupe est mandaté par deux obligés (fournisseurs d’énergie à qui la législation impose de financer les chantiers de performance énergétique) pour recruter des entreprises de travaux, avec un intéressement sur ces projets. C’est sur ce schéma que le site Dingo Travo peut proposer la mise en relation gratuite avec les artisans.

La bourse, facteur de crédibilité

Le choix de l’entrée en Bourse répond, lui, à la volonté des deux fondateurs de préserver l’indépendance du groupe : ils resteront actionnaires majoritaires à l’issue des deux augmentations de capital prévues. "La visibilité offerte par le marché doit aussi nous apporter de la notoriété mais également de la crédibilité vis-à-vis de nos partenaires, indique Hugues Castro. Elle nous servira aussi à recruter et fidéliser des talents plus facilement."

Fondé en 2016 par Paul Escafit et Hugues Castro (au centre), le groupe Casol ambitionne de tripler son chiffre d'affaires en 2021 grâce à sa nouvelle activité de travaux d'éco-rénovation clé-en-main.
Fondé en 2016 par Paul Escafit et Hugues Castro (au centre), le groupe Casol ambitionne de tripler son chiffre d'affaires en 2021 grâce à sa nouvelle activité de travaux d'éco-rénovation clé en main. — Photo : Groupe Casol

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail