Pyrénées-Orientales

Nautisme

Le fabricant de solutions hydrauliques Tenderlift agrandit son usine

Par Anthony Rey, le 06 mai 2022

Fabricant de plateformes sur-mesure pour la plaisance, Tenderlift investit 900 000 euros dans l’extension de son usine de Canet-en-Roussillon (Pyrénées-Orientales). L’entreprise veut développer des gammes complémentaires à son offre haut de gamme.

Les plateformes hydrauliques de Tenderlift créent des espaces de vie additionnels sur les catamarans.
Les plateformes hydrauliques de Tenderlift créent des espaces de vie additionnels sur les catamarans. — Photo : Nicolas Claris

Fortement ballottée par la crise sanitaire, l’industrie nautique française a retrouvé le cap en 2021, avec des ventes de bateaux neufs en hausse de 19 %. Tous les acteurs de la filière en profitent, des chantiers navals aux fournisseurs. Parmi ces derniers, la société catalane Tenderlift (25 salariés), installée dans le pôle nautique de Canet-en-Roussillon (Pyrénées-Orientales), se spécialise dans la production de solutions hydrauliques légères pour tous types de bateaux, dont les catamarans. Ses plateformes conçues sur-mesure présentent un double avantage : elles facilitent l’accès aux bateaux tout en créant des espaces de vie additionnels.

Un savoir-faire reconnu

Aux manettes depuis la cession de Tenderlift, signée fin 2020, Benoit et Hélène Chatillon impulsent un nouveau plan de développement. Le premier, disposant de 15 ans d’expérience dans l’industrie du verre, a notamment dirigé la verrerie d’Albi (Tarn) entre 2013 et 2019. Il recherchait "une entreprise industrielle, avec un savoir-faire local et un potentiel à l’export", selon ses propres mots.

Tenderlift équipe déjà de grands industriels dans le monde, mais aussi les propriétaires qui, dans le cadre de la seconde monte, souhaitent apporter des améliorations à leurs bateaux. "Nous avons commencé en 2021 en lançant des produits avec des fonctionnalités améliorées, tels que des plateaux pouvant coulisser ou des passerelles intégrées aux plateformes. Nous nous positionnons comme un bureau d’études de nos clients : ils nous confient un besoin, que nous produisons ensuite en petite série en exploitant notre savoir-faire en ingénierie, hydraulique ou soudure", raconte Benoit Chatillon.

Un projet résolument industriel

Soutenue par la Région Occitanie et les fonds Feder et Croissance, Tenderlift a lancé un plan d’investissement de 900 000 euros. L’opération porte sur la construction d’un nouveau bâtiment pour étendre l’usine, qui passe de 800 à 1 500 m², permettant de renforcer de 40 % environ la capacité de production. L’inauguration est prévue en juillet.

Gérant déjà un portefeuille de plusieurs brevets, Tenderlift va travailler sur "des gammes complémentaires de l’offre actuelle", évoque Benoit Chatillon, sans plus de détails. De même, le développement d’une gamme de vérins de carbone, en sommeil jusqu’ici, va reprendre dès l’été prochain. Au total, Tenderlift ambitionne de doubler de taille à l’horizon 2025.

De même, l’entreprise catalane va renforcer ses équipes : 7 soudeurs seront embauchés en 2022, tandis que le bureau d’études verra l’arrivée de 2 autres ingénieurs. "Nous croyons fortement à l’industrie. Notre projet a une dimension sociale, avec le recrutement de personnels issus du bassin d’emploi, formés et équipés d’un matériel de dernière génération", insiste Benoit Chatillon.

Poursuivez votre lecture

Plus de Newsletters

Déjà abonné à une newsletter gratuite ? Inscrivez-vous ici à une autre édition