Occitanie

Industrie

Le fabricant de grues électriques Seram étend son usine de Rivesaltes

Par Anthony Rey, le 09 février 2021

Après avoir réceptionné sa nouvelle usine de 2 800 mètres carrés en 2020, le groupe catalan fabricant de matériel de levage Seram lance une nouvelle tranche de travaux de 2 400 mètres carrés supplémentaires. Il investit 1,5 million d’euros dans l’opération, destinée notamment en l’imposer en leader européen des convoyeurs à tabliers mécaniques.

Une grue de chantier produite par Seram
Le groupe catalan Seram est connu pour sa technologie de grue électrique équilibrée. — Photo : Seram

Après avoir développé, dans les années 80, une technologie brevetée de grues électriques équilibrées, silencieuses et économes en énergie, le groupe catalan Seram (72 salariés, CA 2020 : 9 M€) l’a industrialisée sur son site historique de Perpignan (Pyrénées-Orientales). L’usine, qui couvre 5 400 mètres carrés, s’est avérée d’une capacité insuffisante pour absorber tous les projets lancés par son président Joaquim Sémis, repreneur de l’entreprise en 2016.

Réintégration de la production

Seram avait donc lancé le chantier d’une nouvelle usine à Rivesaltes (Pyrénées-Orientales), qu’elle a mise en route en mars 2020. Le site, qui s’étend sur 2 800 mètres carrés, emploie une douzaine de salariés à ce jour. Or, Seram a déjà lancé les travaux pour une extension de cette usine, sur une surface de 2 400 mètres carrés en proximité immédiate. La nouvelle unité, livrable en septembre, pourrait générer de 15 à 20 recrutements à elle seule. « Seram avait décidé d’externaliser la production de plusieurs pièces en Espagne sans avoir la main, de ce fait, sur le contrôle qualité. Cela représentait 1 200 heures de travail, soit autant de salariés que j’ai décidé de rapatrier. Cette nouvelle unité va nous permettre de reprendre le contrôle de la qualité et des temps de production », explique Joaquim Sémis.

Le groupe catalan investit 1,5 million d'euros dans cette opération. De plus, il vient d’engager 270 000 euros dans l’acquisition d’une deuxième aléseuse, une machine destinée à assembler les différents bras d’une grue électrique.

De nouvelles ambitions à l’international

Mais Seram entend, avec cette extension d’usine, monter en puissance dans la production d’un autre produit. L’entreprise fabrique aussi, de longue date, des convoyeurs à tabliers mécaniques, destinés à déblayer les gravats sur les chantiers ou à alimenter des broyeurs. L’essentiel de la production s’était aussi déplacée en Espagne, au fil des ans, ce qui n’est plus en ligne avec le nouveau projet industriel de Seram. « Notre partenaire espagnol fabrique 22 à 23 convoyeurs par an. Je vais rapatrier la moitié au moins de cette production à Rivesaltes. Notre ambition est de devenir le leader européen sur ce segment », ajoute Joaquim Sémis.

Après avoir essuyé deux mois de pertes sèches en 2020, en raison du premier confinement, Seram a réalisé un chiffre d’affaires de 9 millions d’euros, sans pouvoir comptabiliser 2 millions de commandes en plus pour des clients russes, ukrainiens et turcs, en raison de l’immobilisation temporaire des lots. En 2021, l’entreprise catalane affiche un prévisionnel en hausse, à 13 millions d’euros, avec des débouchés croissants en Russie, en Ukraine, au Japon, en Australie et aux Etats-Unis. L’inflexion donnée à la production de convoyeurs devrait contribuer, selon Joaquim Sémis, à faire progresser la part de l’export.

Une grue de chantier produite par Seram
Le groupe catalan Seram est connu pour sa technologie de grue électrique équilibrée. — Photo : Seram

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail