Toulouse

Technologies

Le danois FloodFrame va s'implanter à Toulouse pour développer ses protections contre les inondations

Par Philippe Kallenbrunn, le 13 septembre 2021

L’entreprise danoise FloodFrame propose une solution innovante pour protéger les bâtiments des inondations. Elle a aussi créé un système adapté aux campings, qu’elle entend déployer dans la région Occitanie.

Rémi Alquier (à gauche), directeur général France de FloodFrame, accompagné par les actionnaires de la société danoise en visite à Toulouse.
Rémi Alquier (à gauche), directeur général France de FloodFrame, accompagné par les actionnaires de la société danoise en visite à Toulouse. — Photo : DR

L’entreprise danoise FloodFrame, qui a inventé un système d’enveloppe étanche pour protéger les constructions des inondations, va s’implanter à Toulouse. “C’est un boudin flottant autour duquel on enroule une couverture étanche, décrit Rémi Alquier, son directeur général France. Le système est installé dans un conteneur en plastique qui est lui-même enterré et donc invisible. Quand l’eau arrive, le conteneur s’ouvre, la couverture sort et sous l’effet de la pression de l’eau, le flotteur flotte et la membrane se déroule.” Reconnue par le Conseil Européen de l’Innovation comme l’une des 150 PME les plus innovantes en Europe, tous secteurs confondus, et finaliste du concours du forum national des éco-entreprises en avril, FloodFrame a déjà déployé ses produits auprès de dizaines de clients en Europe du Nord et aux États-Unis.

Un système créé spécialement pour les campings

L’entreprise s’est intéressée de près à l’Occitanie parce que la région abrite entre 700 et 800 campings en zone inondable. Elle s’est au préalable rapprochée du camping de l’Arros (Gers), qui, victime de vingt inondations en dix ans, se trouve menacé de fermeture, les assureurs ne voulant plus assumer le risque. “Les campings n’ont pas de solutions pour protéger ce qui leur coûte cher comme les mobil homes, les chalets, les restaurant…, constate Rémi Alquier. En 2018, la Fédération nationale de l’hôtellerie de plein air (FNHPA) avait fait des essais avec une solution anglaise qui consistait à faire flotter les mobil homes mais ils s’étaient soldés par un échec.” D’où l’idée de FloodFrame d’adapter sa solution innovante à ce marché prometteur. Elle sera déployée au camping de l’Arros au mois d’octobre. “Pour les mobil homes, le système est hors sol mais il reste invisible comme toutes nos solutions”, précise le Rémi Alquier. Afin de faciliter son implantation, l’entreprise bénéficie de l’accompagnement d’Invest in France, de l’agence de développement économique d’Occitanie AD’OCC et d’Invest in Toulouse. “Nous avons le soutien de la Région Occitanie et nous sommes candidats à un financement d’innovation sur le secteur du tourisme”, révèle Rémi Alquier.

Un investissement de 500 000 euros

FloodFrame souhaite par ailleurs se doter d’un centre régional, dans lequel on pourra tester une inondation en direct. Cette infrastructure serait inédite en France. “Nous avons besoin de 100 à 200 m2 avec un accès à l’eau, détaille Rémi Alquier. Ceci est aussi pensé au niveau écologique puisque nous allons dépenser de l’eau mais la restituer quelques heures après.” Plusieurs zones, actuellement à l’étude, mènent vers le Sicoval et Eurocentre. “En 2022, nous allons aussi chercher un site dans lequel nous pourrons assembler nos produits, poursuit-il. Pour les fabriquer, nous avons besoin d’ateliers tout en long.” Pour FloodFrame, l’idéal serait de pouvoir disposer de toutes ses installations sur un seul et même site de la région toulousaine. L’entreprise prévoit la création d’une dizaine d’emplois et un investissement de 500 000 euros. “Nous souhaitons lever ces fonds auprès d’un investisseur industriel, qui apportera non seulement son argent mais aussi ses compétences”, conclut-il.

Rémi Alquier (à gauche), directeur général France de FloodFrame, accompagné par les actionnaires de la société danoise en visite à Toulouse.
Rémi Alquier (à gauche), directeur général France de FloodFrame, accompagné par les actionnaires de la société danoise en visite à Toulouse. — Photo : DR

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail