Haute-Garonne

Informatique

La société d’infogérance Symexo veut doubler de taille d’ici trois ans

Par Philippe Kallenbrunn, le 27 octobre 2022

Renforcée par une levée de fonds de 500 000 euros destinée à accompagner sa croissance, la société Symexo, spécialisée dans l’infogérance informatique, ambitionne de recruter 50 personnes et de multiplier son chiffre d’affaires par deux d’ici 2025.

Stéphane Vinazza, président de Symexo, a fondé l’entreprise en 2001.
Stéphane Vinazza, président de Symexo, a fondé l’entreprise en 2001. — Photo : DR

La société Symexo (56 salariés, CA prévisionnel 2022 : 5 M€), spécialiste de l’infogérance informatique et fournisseur de services additionnels basé à Balma (Haute-Garonne), vient de boucler son premier tour de table d’un montant de 500 000 euros. Souscrite auprès de Multicroissance, la société de capital investissement de la Banque Populaire Occitane, cette opération vise à accompagner la croissance de cette entreprise créée en 2001 et à accélérer son développement national. “Nous allons terminer l’année avec une croissance de 30 % (CA 2021 : 3,91 M€), supérieure à celle que nous avions prévue, précise Stéphane Vinazza, le fondateur et président de Symexo, et cette croissance génère des besoins importants en fonds de roulement. Cette levée nous permet aussi de pouvoir anticiper nos recrutements sans en attendre une rentabilité immédiate. Nous venons de signer un nouveau client à Paris qui possède 660 postes informatiques et nous avions besoin de renforcer l’équipe. Nous ne sommes pas une start-up innovante, notre activité, la gestion de parcs informatiques, est très classique, mais nous avons réussi à intéresser un investisseur qui vient apporter du crédit à notre histoire.”

Cloud, cybersécurité et téléphonie

D’ici trois ans, Symexo entend recruter 50 nouveaux collaborateurs (techniciens, administrateurs, ingénieurs…) et poursuit l’objectif d’atteindre 10 millions d’euros de chiffre d’affaires. Le plan qu’elle a dessiné comporte le lancement de nouveaux services pour ses clients, notamment en cybersécurité autour de la sauvegarde immuable (elle déploie et intègre déjà les solutions de SIEM - security information and event management, et de SOAR - security orchestration, automation and response), et le renforcement de son maillage national. Présente dans l’Hexagone à travers son réseau de 11 agences (Toulouse, Angers, Beauvais, Cahors, Chalon-sur-Saône, Foix, Montpellier, Nantes, Niort, Paris, Poitiers), elle ambitionne d’en compter bientôt une vingtaine. Une ouverture est imminente à Rodez (Aveyron). Bordeaux, Clermont-Ferrand et Avignon, afin de renforcer sa couverture du sud-est du pays, suivront. “Nous intervenons essentiellement à distance mais nous sommes historiquement très implantés dans le secteur du médico-social (50 % des 8 000 postes qu’elle gère) qui a parfois un fort besoin de proximité physique”, justifie Stéphane Vinazza. Collectivités et PME complètent sa clientèle.

Opération de croissance externe en 2023

Experte de la gestion quotidienne des parcs informatiques postes, serveurs et équipements réseaux, Symexo propose aussi à ses clients des services additionnels à celui de l’infogérance, notamment en cloud et en téléphonie, au travers de sa filiale Symcall. “Avec la fin du RTC (réseau téléphonique commuté), la téléphonie d’entreprise occupe tous les esprits et il y a beaucoup à faire”, explique le dirigeant. À partir de 2023, les premières lignes RTC arrêteront en effet de fonctionner, obligeant les personnes concernées à basculer vers une technologie IP si elles veulent continuer à utiliser un téléphone fixe. “Bras droit des DSI”, Symexo fait “tout ce que les services informatiques dans les entreprises n’ont plus envie de faire”, résume Stéphane Vinazza. La société projette aussi des opérations de croissance externe, la reprise de “petites structures qui nous ressemblent”, confie son président. Une première acquisition devrait se conclure au premier trimestre 2023.

Poursuivez votre lecture

Plus de Newsletters

Déjà abonné à une newsletter gratuite ? Inscrivez-vous ici à une autre édition