Toulouse

Formation

La nouvelle formation Casa93Mirail stimule le recyclage chez les entreprises textiles

Par Philippe Kallenbrunn, le 15 septembre 2022

Née en Seine-Saint-Denis, l’école de mode Casa93, éthique, inclusive et gratuite, s’implante à Toulouse. Casa93Mirail va apporter aux entreprises régionales du secteur textile de nouvelles solutions de recyclage et de valorisation.

Anne Péchoux, cheffe de projet Casa93Mirail, et Nadine Gonzalez, fondatrice de Casa93, dans les locaux de l’association Casa93Mirail qui formera une douzaine de jeunes en difficulté aux métiers de la mode à compter du 31 octobre 2022.
Anne Péchoux, cheffe de projet Casa93Mirail, et Nadine Gonzalez, fondatrice de Casa93, dans les locaux de l’association Casa93Mirail qui formera une douzaine de jeunes en difficulté aux métiers de la mode à compter du 31 octobre 2022. — Photo : JM Haedrich

Portée par l’association ModaFusion, dont les missions principales sont d’identifier, de former et d’insérer les jeunes talents sur le marché de l’emploi, Casa93Mirail arrive à Toulouse. Il s’agit de la première implantation en région de Casa93, l’école de mode d’un nouveau genre fondée en 2017 en Seine-Saint-Denis. Casa93Mirail, coordonnée par Anne Péchoux, va dispenser une formation gratuite et sans condition de diplôme pour des jeunes créatifs qui connaissent des difficultés financières, scolaires ou sociales, souvent issus des quartiers prioritaires de la ville.

12 mois de formation

Fin octobre, l’école accueillera, dans le quartier de la Reynerie, sa première promotion d’élèves, composée de douze jeunes de 18 à 25 ans, qui suivront une formation de 12 mois aux métiers des industries créatives en lien avec les filières régionales, telles que la laine, le chanvre et le bleu de Cocagne. Cette première promotion de Casa 93Mirail est parrainée par la marque de prêt-à-porter Marithé et François Girbaud, originaire de Mazamet (Tarn). "Il faut que les industriels favorisent les créatifs", insiste le couple.

L’initiative est soutenue par les institutions du territoire à hauteur de 120 000 euros (Région Occitanie, Toulouse Métropole, Ville de Toulouse, préfecture et conseil départemental de Haute-Garonne). Ces subventions couvriront la moitié du budget annuel de l’école, un quart étant financé par l’association ModaFusion et un quart par les entreprises partenaires avec lesquelles les étudiants vont mener des "projets spéciaux". "Le coût par élève pour une année se monte à 12 000 euros", situe Nadine Gonzalez, porteuse du projet Casa93.

Atelier Tuffery et Laines Paysannes, premiers de cordées

Casa93Mirail constitue également un acteur économique qui a vocation à apporter des solutions aux entreprises de mode et textile du Sud-Ouest pour faire face à leurs nouvelles obligations liées à la loi Anti-gaspillage pour l’économie circulaire. Spécialisée dans l’upcycling (surcyclage), la structure travaille avec des marques comme Louis Vuitton, Mugler, Galeries Lafayette, Michael Jordan ou encore Courir pour donner une nouvelle vie à leurs produits de collections antérieures.

Sur ce même modèle, l'entité toulousaine va mettre son expertise à la disposition des entreprises d’Occitanie pour la valorisation de leurs stocks d’invendus. Cette initiative a déjà séduit le lozérien Atelier Tuffery (26 salariés) et l'ariégeois Laines Paysannes (9 salariés). "Nous allons travailler sur un projet d’upcycling avec ces jeunes, explique Myriam Tuffery, cogérante d’Atelier Tuffery. L’objectif sera de développer une nouvelle collection en procédant au réemploi de matières locales, chanvre et laine. Nous utiliserons notamment des chutes de métiers à tisser de notre partenaire tarnais Tissage d’Autan. Ce sera aux jeunes d’apporter la recherche stylistique sur des produits qui pourront être commercialisés."

Pour les confronter à la réalité de la matière, une séance de tonte de moutons leur sera proposée. "Cela leur servira de contrainte pour le processus créatif, décrit Olivia Bertrand, cofondatrice de Laines Paysannes. Nous co-construirons ensemble une petite collection de trois pièces".

Poursuivez votre lecture

Plus de Newsletters

Déjà abonné à une newsletter gratuite ? Inscrivez-vous ici à une autre édition