Haute-Garonne

Biotech

Kyanos Biotechnologies prépare une levée de fonds pour accroître sa production de microalgues

Par Philippe Kallenbrunn, le 05 janvier 2022

Pour accompagner l’industrialisation de sa production de microalgues destinées à l’alimentation du futur, la start-up Kyanos Biotechnologies s’apprête à conclure une opération de financement avec de nouveaux partenaires.

Vinh Ly, le président de Kyanos Biotechnologies, a fondé l’entreprise en 2016 aux côtés de Fabrice Gascons Viladomat et de Pierre-Alain Hoffmann.
Vinh Ly, le président de Kyanos Biotechnologies, a fondé l’entreprise en 2016 aux côtés de Fabrice Gascons Viladomat et de Pierre-Alain Hoffmann. — Photo : DR

La start-up Kyanos Biotechnologies (11 collaborateurs), fondée en 2016 à Toulouse et spécialisée dans la production de microalgues, vient de franchir une étape en emménageant dans des locaux de 600 m² situés à Beauzelle (Haute-Garonne). Cette phase de développement, marquée par un premier pilote de production industrielle 4.0, constitue un pas décisif vers l’industrialisation de sa production.

"Nous allons disposer de plusieurs centaines de mètres cubes de bassins, c’est-à-dire que nous allons multiplier nos capacités de production par cent, se réjouit Vinh Ly, cofondateur et président. C’est un passage crucial parce que, dans le monde du vivant, la complexité se révèle souvent lors du passage à l’échelle industrielle." Pour élaborer le volet technique de son usine du futur, Kyanos Biotechnologies travaille avec Capgemini Engineering, leader mondial des services d’ingénierie et de R & D.

Production innovante de microalgues

L’entreprise a conçu, développé et breveté un procédé innovant de production de microalgues, la cyclotrophie, capable d’augmenter la productivité tout en préservant la planète. Il permet la valorisation des ressources carbonées renouvelables et un recyclage de l’eau utilisée. "Le concept est simple : nous avons découvert que nos microalgues poussaient mieux avec d’autres microalgues et d’autres micro-organismes, détaille Vinh Ly, ingénieur aéronautique de formation, qui a commencé à s’intéresser au potentiel des microalgues lorsqu’il travaillait dans le biofuel chez Airbus. Ensemble, ils arrivent à se protéger mutuellement des contaminations et nous pouvons ainsi nous passer d’antibiotiques et de pesticides pour obtenir une production saine et durable." Kyanos Biotechnologies est ainsi la première société à cultiver et à commercialiser la microalgue bleue AFA (Aphanizomenon flos-aquae), riche en protéines, dont l’unique source provient du lac Klamath situé dans l’Oregon (États-Unis) et qu’elle a baptisé "Pastel d’eau". L’AFA est considérée comme un aliment du futur très prometteur.

Doublement des effectifs

L’entreprise exploite déjà ses bienfaits pour l’organisme humain au travers d’une gamme de compléments alimentaires. "En 2021, nous avons multiplié par dix le chiffre d’affaires (que l’entreprise ne dévoile pas, NDLR) lié à sa commercialisation, révèle le dirigeant. Nous misons beaucoup sur le marché des seniors car c’est un produit qui améliore l’humeur, la mémoire et la concentration. À terme, nous voulons travailler avec des grands distributeurs."

La filière des microalgues représente un marché estimé à 3,4 milliards d’euros aujourd’hui, avec une production mondiale de 16 000 tonnes qui devrait atteindre près de 5 milliards d’euros en 2027.

En avril 2021, Kyanos Biotechnologies a levé 2,6 millions d’euros pour mettre en place son pilote préindustriel destiné à cultiver in fine ses microalgues à grande échelle dans des bassins artificiels. Une nouvelle levée de fonds de "quelques millions d’euros", souligne Vinh Ly, interviendra au premier semestre 2022. L’entreprise doublera aussi ses effectifs "d’ici deux ou trois ans", essentiellement avec des profils R & D, pour affiner encore son process de production.

Poursuivez votre lecture

Plus de Newsletters

Déjà abonné à une newsletter gratuite ? Inscrivez-vous ici à une autre édition