Montpellier

Réseaux économiques

Jean-Marc Oluski prend la tête du Medef Hérault Montpellier

Par Anthony Rey, le 09 septembre 2021

Seul candidat en lice, Jean-Marc Oluski a été élu, le 9 septembre, président du Medef Hérault Montpellier. Offensif sur la vocation politique du syndicat patronal, il annonce la tenue d’une conférence sociale du territoire, incluant Sète et le centre-Hérault.

Jean-Marc Oluski (au centre), entouré des 4 vice-président(e)s nouvellement élu(e)s.
Jean-Marc Oluski (au centre), entouré des 4 vice-président(e)s nouvellement élu(e)s. — Photo : Anthony Rey

Président du groupe de conseil RH Partners (34 sites en France, CA 2020 : 13 M€), basé à Montpellier, Jean-Marc Oluski succède à Samuel Hervé à la tête du Medef Montpellier Hérault, pour un mandat de 3 ans. Autour de lui, la nouvelle gouvernance se compose de quatre vice-président(e)s : Christèle Martinez (directrice du développement EDF), Fabrice Aubin (franchisé Wall Street English), Ophélie Laboury Barthez (présidente de Myriagone Conseil) et John Grigy (agent général Assurance Allianz).

Rebooster l’attractivité des entreprises

Dans un contexte de reprise économique, Jean-Marc Oluski souligne la nécessité de réaffirmer le rôle du Medef Montpellier comme interlocuteur des pouvoirs publics. "Nous devons affirmer notre vision politique. Lors de la récente Rencontre des entrepreneurs de France, les trois quarts du gouvernement étaient présents. Localement, même si Samuel Hervé nous a remis dans cette voie, cela n’a pas toujours été le cas. Nous ferons des propositions, non pas comme un think tank de plus, mais comme un centre de réflexion qui les portera directement à l’État, à la Région Occitanie et à la Métropole de Montpellier", insiste-t-il.

Parmi ses priorités figure en bonne place l’attractivité des entreprises, alors que les pénuries de main-d’œuvre se multiplient. "Pour être en capacité de résoudre ce problème, les entrepreneurs doivent mettre en place plusieurs éléments sur lesquels nous allons les accompagner : la marque employeur, la RSE, l’organisation et la qualité de vie au travail. C’est un chantier que nous lançons au travers de nos différentes commissions, et qui pourrait déboucher sur des outils dont la forme reste à préciser, cluster, plateforme ou autres", indique Jean-Marc Oluski.

Une expérimentation nationale

Sur le sujet du dialogue social, si le Medef Montpellier rappelle qu’il n’a pas vocation à s’immiscer dans les négociations entre partenaires sociaux, le syndicat patronal veut, là aussi, prendre l’initiative. Avec l’aval du Medef national, il lancera dans les prochains mois une expérimentation sous forme de conférence sociale. "Une fois les accords interprofessionnels négociés, ils doivent être déclinés localement mais ce n’est pas toujours le cas. Nous allons revoir la communication sur le sujet, qui a parfois péché par excès de centralisme. Ce sera l’objet de cette conférence sociale, qui associera les trois organisations patronales et les cinq organisations syndicales", promet Jean-Marc Oluski.

D’autres actions thématiques sont évoquées, à travers plusieurs commissions : l’Europe et l’international, afin d’aider les PME adhérentes à trouver des relais, ou encore l’économie de la santé, car le Medef Montpellier suit de près le projet de Med Vallée portée par la Métropole. Sur le plan de l’organisation, Jean-Marc Oluski rappelle que le Medef national a créé un conseil des Métropoles, où il veut prendre sa part : "Nous allons créer un club des grandes entreprises du territoire, employant plus de 250 salariés, afin de faire remonter leurs propositions au sein de ce conseil".

À noter que le Medef Montpellier englobe les territoires de Sète et du centre-Hérault (et non l’ouest-Hérault, couvert par le Medef Béziers). Regrettant que le syndicat ne compte qu’une trentaine d’adhérents dans l’Île singulière, le nouveau président souligne aussi l’urgence de mieux s’ancrer dans les territoires entourant Montpellier : "Une entreprise désireuse de s’installer ici ne pensera pas forcément à Sète ou au Lodévois, et nous devons y remédier". Globalement, le Medef Montpellier compte 800 entreprises adhérentes, soit 62 000 salariés, et se donne pour objectif la barre des 1 000 adhérents au terme de la mandature qui s’ouvre.

Jean-Marc Oluski (au centre), entouré des 4 vice-président(e)s nouvellement élu(e)s.
Jean-Marc Oluski (au centre), entouré des 4 vice-président(e)s nouvellement élu(e)s. — Photo : Anthony Rey

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail