Services

Haute-Garonne : Comment Jimenez FVA a racheté Callejo

Par Juliette Jaulerry, le 22 février 2016

Le transporteur Jimenez FVA a acquis la société Callejo abandonnée par ses dirigeants. Ces derniers sont en fuite depuis avril 2015 et soupconnés d'escroquerie. Comment les Jimenez parviennent-ils à intégrer la nouvelle équipe et à lui redonner confiance ?
Le Journal des Entreprises
Le Journal des Entreprises — Photo : Le Journal des Entreprises

Le 15 décembre dernier, la société de transport Jimenez FVA installée au quartier de la logistique Eurocentre annonçait officiellement l'acquisition de la société Callejo située à Lespinasse, à quelques kilomètres de leur site. C'est l'aboutissement de huit mois d'acharnement et de péripéties que Valérie Jimenez est bien contente de laisser derrière elle. Avec son époux, ils avaient été contactés par la société Callejo qui voulait vendre. Comme les Jimenez voulaient faire de la croissance externe et que Callejo était une entreprise déjà bien implantée (300 cartes grises), les entrepreneurs se sont intéressés au projet.

L'importance du bon choix de l'avocat
Avec l'appui de spécialistes et d'avocats, les Jimenez se sont rendus compte d'éléments manquants et d'incohérences dans les chiffres puis de la disparition soudaine des propriétaires. Le coût de l'opération représentait un investissement total de 9 M€. « La mauvaise réputation du couple faisait peur à la concurrence mais nous, nous savions que l'on pouvait faire quelque chose. Par contre il nous était impossible de conserver tous les emplois », explique Valérie Jimenez qui dirige l'entreprise avec son mari depuis vingt ans. De cette aventure, elle retient une chose : l'importance du bon choix de l'avocat qui doit déceler les anomalies.

L'esprit d'équipe, secret de réussite quand on s'agrandit
Autodidacte, Valérie Jimenez vient de renouveler son permis poids lourd et travaille avec grande aisance dans ce milieu faussement jugé masculin : « Conduire un camion, j'invite tout le monde à le faire. On voit les choses différemment ! » Avec un sens de la famille très ancré (beau-frère, belle-soeur, fils, belle-fille travaillent dans l'entreprise), elle enchaîne les initiatives pour une cohésion de ses équipes : des soirées dansantes, une semaine à porter le chapeau du père Noël pour tous les salariés, la participation à des matchs et animations rugby (Jimenez FVA est partenaire du Stade toulousain). Ces initiatives humaines ont immédiatement été mises en place pour les salariés de Callejo, les 157 des 233 qui ont pu garder leur emploi. « Ils ont été choqués par l'abandon de leurs patrons et de ce qui leur est reproché (revente de véhicules encore sous crédit-bail, utilisations personnelles des fonds de l'entreprise...).» Un traumatisme difficile à gérer quand on
est sur deux sites. 

Cellule psychologique
« Nous avons dû mettre en place une cellule psychologique, comme au lendemain d'une catastrophe.» Pas facile de redonner confiance à une équipe rescapée et d'aboutir à une cohésion avec les salariés de l'autre site, tous déjà très unis. Mais le charisme de Valérie Jimenez, qui croit en l'entreprise libérée et qui voit en la biscuiterie Poult un exemple à suivre, transporte déjà les foules. Sitôt l'acquisition de Callejo officialisée, des échanges ont été organisés entre les deux entités comme par exemple deux repas festifs dans chacun des sites.

Objectif : 50 M€ de chiffre d'affaires en 2016
L'entreprise familiale prévoit une extension de sa clientèle. GLS, Dachser, Gefco, Geodis Calberson sont parmi les plus importants. Son offre est diversifiée comme la traction jour et nuit, la conduite de citernes pulvérulents, le frigorifique, le transport de voitures ou des services de mécanique, le stockage et le lavage. Avec l'acquisition de Callejo, le transporteur Jimenez FVA compte aujourd'hui 700 cartes grises (moteurs et non-moteurs) et souhaite « être un des acteurs majeurs sur ce marché.» Le challenge 2016 sera de digérer l'acquisition et de passer de 30 à 50 M€ de CA.

Jimenez FVA
(Villeneuve Les Boulocs) 
Présidente : Valérie Jimenez 
460 employés 
CA 2015 : 30 M€
www.jimenez-fva.com

Le Journal des Entreprises
Le Journal des Entreprises — Photo : Le Journal des Entreprises

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail