Occitanie

Énergie

FHE démarre la production de ses systèmes de stockage d'énergie

Par Anthony Rey, le 31 mars 2021

Avec un décalage dû aux mesures locales de confinement, le groupe catalan FHE démarre la production de ses batteries au sein de l’usine qu’il a bâtie au Maroc en 2020. Face à l’intérêt suscité par ce système de stockage, il prévoit de tripler sa capacité de production sur place, en investissant de 15 à 20 millions d’euros.

L’usine de FHE au Maroc rentre en production cette année.
L’usine de FHE au Maroc rentre en production cette année. — Photo : FHE

Spécialisé dans la gestion de l’électricité photovoltaïque par la domotique, le groupe catalan FHE (40 salariés, CA 2020 : 1,5 M€) a investi, en 2019, près de 10 millions d’euros dans la construction d’une usine à Kenitra (Maroc). Le site est destiné à produire un nouveau modèle de batteries innovantes, baptisé "Inelio". Ce système permet de stocker tous types de production d’énergie renouvelable, y compris l’énergie solaire, sous forme de potentiel thermochimique : il restitue en soirée l’énergie accumulée en journée pour couvrir les besoins d’un ménage en eau chaude et chauffage (80 % d’une facture d’électricité selon FHE).

Un contexte réglementaire favorable

Achevée en 2020, l’usine aurait dû rentrer en production en janvier dernier. Les mesures liées au Covid-19, qui restreignent l’entrée des étrangers sur le sol marocain, ont entravé ce plan de marche. Néanmoins, FHE vient d’envoyer sur place une équipe de techniciens pour valider les premières machines sorties des lignes de fabrication, et lancer graduellement la production à compter d’avril 2021. FHE prévoit de démarrer à 20 ou 30 % de la capacité de production, avant de monter à 50 % d’ici l’automne. "Nous allons produire 3 000 unités cette année, 7 500 en 2022, 15 000 en 2023 et enfin 25 000 unités en quatrième année", évalue Alain Laloum, PDG de FHE.

La commercialisation d’Inelio a néanmoins débuté. Le groupe FHE indique qu’il a déjà inscrit 7 500 promesses de vente dans son carnet de commandes. "Nous sommes en contact avec des promoteurs et des constructeurs de maisons individuelles, mais la nouvelle réglementation RE 2020 (portant sur la réglementation environnementale des bâtiments neufs, NDLR) accélère encore l’évolution du marché. De grands groupes, qui développement des immeubles de plusieurs centaines de logements, se tournent désormais vers des fournisseurs comme FHE parce que la réglementation les contraint de plus en plus, en termes de chauffage notamment", explique Alain Laloum.

Fort de ce potentiel, le groupe FHE, après avoir perdu la moitié de son activité en 2020 en raison de la crise sanitaire, prévoit de renouer en 2021 avec son chiffre d’affaires pré-Covid-19, à 4 millions d’euros, hors ventes d’Inelio. Si la production des batteries suit son rythme normal, alors FHE anticipe une croissance bien plus forte, à 10 ou 15 millions d’euros dès cette année.

Des projets pour étendre la production

Par ailleurs, FHE planche déjà sur l’accroissement de ses capacités de production. La PME catalane prévoit de déposer, en 2022, un nouveau permis de construire pour agrandir son site marocain. L’usine, d’une surface de 3 000 m2, est construite sur un terrain d’un hectare, où 5 000 m2 sont encore disponibles pour une deuxième tranche. FHE prévoit d’investir de 10 à 15 millions d’euros afin de tripler la capacité de production des batteries.

Sur ses terres, à Perpignan (Pyrénées-Orientales), FHE finit également d’investir 2 millions d’euros pour agrandir ses locaux. La PME a construit une extension de 600 m2, dont une plateforme de stockage pour les pièces destinées au Maroc, et un nouveau laboratoire de R & D. FHE vient d’ailleurs de déposer une demande de subvention de 1,5 million d’euros auprès de la Région Occitanie, afin de recruter 10 à 15 ingénieurs qui seront intégrés à cette nouvelle unité. "Nous avons déjà lancé les recherches sur une nouvelle version d’Inelio, car nous voulons garder notre avance technologique", justifie Alain Laloum.

L’usine de FHE au Maroc rentre en production cette année.
L’usine de FHE au Maroc rentre en production cette année. — Photo : FHE

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail