Montpellier

Services

ECP s'allie à Air Liquide pour créer de nouveaux procédés de nettoyage ultra-propres

Par Anthony Rey, le 19 avril 2021

Spécialiste des procédés de nettoyage ultra-propres, la PME montpelliéraine ECP est chef de file d’un nouveau projet industriel visant à développer des technologies sèches pour le secteur santé, en partenariat avec Air Liquide et deux équipementiers. Doté de 3 millions d’euros, il vient d’être sélectionné par le Programme d'investissements d'avenir.

La PME montpelliéraine ECP est spécialisée dans les prestations de nettoyage ultra-propre.
La PME montpelliéraine ECP est spécialisée dans les prestations de nettoyage ultra-propre. — Photo : Fred de Bailliencourt

Prestataire de services en propreté industrielle (décontamination particulaire et moléculaire, nettoyage ultra-propre de composants), l’entreprise montpelliéraine ECP (75 salariés, CA 2020 : 8 M€) porte un projet collaboratif baptisé "Traitements de Surfaces Innovants pour Applications à la Santé" (TSIAS). L’objectif est de développer une prestation de service autour de nouvelles technologies de nettoyage ultra-propre pour les dispositifs médicaux.

Des technologies plus économes et performantes

Ces technologies permettront de limiter l’impact sur l’environnement et de s’adapter aux nouvelles contraintes du secteur santé. "Les procédés aqueux sont consommateurs d’eau et génèrent des effluents. Ils ne sont plus tout à fait performants dans les pièces ou les laboratoires qui ont des géométries de plus en plus complexes, avec des zones difficiles d’accès. Pour remédier à cela, nous misons sur des procédés secs, utilisant des gaz, qui ont fait leurs preuves dans d’autres secteurs mais qui n’ont jamais été utilisés dans la propreté. Ces technologies seront plus écologiques et auront des performances supérieures, en temps de nettoyage et propreté finale", explique Olivier Prioux, directeur général d’ECP.

Le projet TSIAS associe une filiale du groupe Air Liquide (Air Liquide Electronic Systems), qui sera chargée de produire les gaz vecteurs de ces nouveaux procédés, et deux équipementiers (l’isérois Corial et l’auvergnat DFD), qui apporteront leur expertise dans les technologies de traitement par plasma et par CO2 supercritique. Les machines produites seront assemblées et fonctionneront dans le site d’ECP situé à Moirans (Isère).

Pour sa part, la PME montpelliéraine fixera les spécifications et pilotera le projet TSIAS en globalité pour aboutir à une nouvelle prestation de nettoyage à base de technologies sèches. "Nous ciblons des applications dans les secteurs médical et pharmaceutique : nettoyage de bioréacteurs, de pièces d’isolateurs, de prothèses, d’implants ou de divers conditionnements. D’autres applications sont envisageables dans les industries spatiales et aéronautiques. Les partenaires réunis pour TSIAS auront toute liberté pour vendre leurs gaz, leurs machines ou leurs prestations au terme du projet", annonce Olivier Prioux.

Un contexte porteur en santé

TSIAS dispose d’un budget de 3 millions d’euros, dont 50 % seront subventionnés au titre du Programme d'investissements d'avenir, qui vient de sélectionner le projet. Les partenaires prévoient d’être opérationnels pour les premiers essais d'ici à neuf mois. En 2022, ils finaliseront la mise au point des procédés et effectueront des tests grandeur nature. Enfin, en troisième année, ils procéderont à l’industrialisation de ces technologies.

Ces développements interviennent alors qu’ECP enregistre une forte croissance dans son cœur d’activité, en pleine crise sanitaire. "Depuis le mois de janvier, nos prestations de nettoyage ultra-propre sont en augmentation de 60 % au sein de la supply chain de fabrication des vaccins anti-Covid-19", confie Olivier Prioux. Pour gérer au mieux la dynamique en cours et les besoins occasionnés par TSIAS, ECP prévoit de recruter 20 collaborateurs en 2021.

La PME montpelliéraine ECP est spécialisée dans les prestations de nettoyage ultra-propre.
La PME montpelliéraine ECP est spécialisée dans les prestations de nettoyage ultra-propre. — Photo : Fred de Bailliencourt

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail