Toulouse

Technologies

EasyMile lève 55 millions d'euros pour accélérer la commercialisation de ses véhicules autonomes

Par Paul Falzon, le 28 avril 2021

C’est la plus importante levée de fonds réalisée par la société toulousaine EasyMile depuis sa fondation en 2014 : le fournisseur de logiciels pour véhicules autonomes a bouclé un tour de table de 55 millions d’euros qui doit lui permettre d’accélérer ses ventes dans les deux prochaines années.

Le directeur général d’EasyMile Benoît Perrin devant le tracteur logistique TractEasy, lauréat en 2020 du trophée IFOY Award de meilleur véhicule autonome au monde.
Le directeur général d’EasyMile Benoît Perrin devant le tracteur logistique TractEasy, lauréat en 2020 du trophée IFOY Award de meilleur véhicule autonome au monde. — Photo : EasyMile

EasyMile donne un coup d’accélérateur à la commercialisation de ses véhicules autonomes. La société toulousaine (250 salariés, CA 2020 : 16 M€) a bouclé une levée de fonds de 55 millions d’euros auprès d’un pool d’investisseurs mené par Searchlight Capital Partners, connu dans la Ville rose pour avoir pris le contrôle de l’équipementier aéronautique Latécoère fin 2019. Les sociétés de gestion McWin et NextStage AM font partie du tour de table, tout comme les actionnaires historiques que sont Continental, Bpifrance et Alstom, qui avait injecté 14 millions d’euros en 2017 dans ce qui était alors une start-up.

Premières mises en service dans les deux ans

La levée de fonds doit d’abord donner de nouveaux moyens à EasyMile pour "finaliser son développement technique et financer sa stratégie de commercialisation", indique le directeur général de la société Benoît Perrin. "L’objectif est de pouvoir lancer nos services dans les deux prochaines années, en priorité sur des sites privés fermés", précise Lucas Yon, responsable de la communication d’EasyMile. Déjà dotés d’outils de contrôle des flux, les grands sites industriels et logistiques font partie des cibles naturelles pour la mise en service de véhicules sans opérateur à bord, pour le transport de charges ou de personnes. La mise au point de solutions de transport public sur routes ouvertes reste un axe de développement mais EasyMile l’envisage "sur le plus long terme, dans une approche progressive de la technologie".

Un van autonome en développement

Positionnée sur la fourniture de logiciels, la société toulousaine s’appuie sur des partenaires industriels pour la production des véhicules autonomes : Ligier pour sa navette EZ10 dédiée au transport de passagers, TLD Group pour son tracteur logistique TractEasy, et Stellantis (alliance PSA-Chrysler-Fiat) avec qui la société a récemment annoncé une collaboration pour le développement d’un van autonome. De nouvelles plateformes d’utilisation de la technologie EasyMile doivent être lancées ces prochains mois, là encore en partenariat avec des acteurs industriels.

Déjà une forte présence à l’international

Retenue début 2020 dans le programme French Tech 120, l’entreprise réalise près de 80 % de son chiffre d’affaires actuel à l’étranger, et ses solutions sont à ce jour testées dans plus de 30 pays. La récompense d’une stratégie axée depuis la création sur une forte présence à l’international, avec l’ouverture parallèle du siège social à Toulouse et d’un bureau à Singapour, qui dessert l’Asie. Le réseau d’EasyMile s’est, depuis, enrichi de quatre implantations, correspondant à ses autres zones géographiques prioritaires : Denver pour l’Amérique du Nord, Berlin pour l’Europe du Nord, Adelaïde pour la zone Pacifique et enfin Dubaï pour le Moyen-Orient.

Le directeur général d’EasyMile Benoît Perrin devant le tracteur logistique TractEasy, lauréat en 2020 du trophée IFOY Award de meilleur véhicule autonome au monde.
Le directeur général d’EasyMile Benoît Perrin devant le tracteur logistique TractEasy, lauréat en 2020 du trophée IFOY Award de meilleur véhicule autonome au monde. — Photo : EasyMile

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail