Haute-Garonne

Événementiel

Comment PSB Lounge prépare la reprise du marché de l'événementiel

Par Paul Falzon, le 09 avril 2021

Si son activité a chuté depuis le déclenchement de la crise sanitaire, la PME événementielle PSB Lounge vise un doublement de son chiffre d'affaires dans les trois ans. Au programme : des investissements en matériel et la création d'une véritable équipe commerciale.

Jean et Sakhayna Brunel, dirigeants de la société événementielle toulousaine PSB Lounge.
Jean et Sakhayna Brunel, dirigeants de la société événementielle toulousaine PSB Lounge. — Photo : PSB Lounge

Comment préparer la reprise de l’activité sur un marché événementiel en baisse de plus de 80 % depuis un an ? Les dirigeants de la société toulousaine PSB Lounge (9 salariés, CA 2019 : 497 000 euros) ont choisi de répondre à ce défi par l’investissement, d’abord en renforçant l’équipe commerciale. "La rentrée 2020 nous l’a brièvement montré, avant que le deuxième confinement ne casse la dynamique : nos clients ont envie de renouer avec la communication événementielle, constate Sakhayna Brunel, cofondatrice et présidente de PSB Lounge. Depuis sa création il y a cinq ans, le développement de notre société s’était fait au fil des opportunités d’affaires, nous avons désormais une véritable stratégie commerciale pour être prêts quand les conditions sanitaires permettront la reprise."

Une offre élargie

Ces derniers mois, la PME a recruté trois jeunes en alternance durant la crise, avec le projet de transformer ces postes en emplois durables. Leur première mission, garder le contact avec les clients sur tous les supports : numériques, courriers, et réseaux sociaux. Ils doivent aussi aider PSB Lounge à s’attaquer à de nouveaux marchés. "Notre activité s’est jusque-là concentrée sur le B to B : la crise nous a incités à créer des offres pour les particuliers et à nous intéresser aux marchés publics, souvent intéressants sur les volumes", indique Jean Brunel, cofondateur de PBS Lounge. La cible des professionnels n’est pas oubliée : la PME a mis en place de nouveaux concepts comme la conception de plateaux TV éphémères (15 installés depuis le mois de novembre) ou la création du pack clé en main pensé pour recréer un évènement en entreprise dans le respect des mesures sanitaires. "La crise sanitaire transforme les métiers de l’événementiel, élargir l’offre est une nécessité", résume Sakhayna Brunel.

Un concept sur la restauration événementielle

D’ici quelques mois, PSB Lounge espère débloquer un autre investissement, en matériel cette fois. Un financement bancaire de 200 000 euros, validé avant la crise, doit être débloqué dès que les perspectives marché seront jugées satisfaisantes. La société compte notamment acquérir de nouvelles structures dômes, plus porteuses que les traditionnels chapiteaux : elle revendique déjà le plus grand parc français sur ce type de produits avec 24 unités. "Nous avons déposé une marque dédiée à la restauration événementielle, Cooking Dôme, avec un concept qui permettra de cuisiner sous nos structures. C’est une offre qui pourra intéresser les événements de plein air, les festivals, ou les entreprises sur des opérations de team-building", estime Jean Brunel. Après un pic de chiffre d’affaires de 497 000 euros en 2019, les dirigeants de PSB Lounge espèrent rapidement retrouver le chemin de la croissance : ils visent un doublement de leur activité d’avant crise d’ici trois ans, pour atteindre un million d’euros de ventes.

Jean et Sakhayna Brunel, dirigeants de la société événementielle toulousaine PSB Lounge.
Jean et Sakhayna Brunel, dirigeants de la société événementielle toulousaine PSB Lounge. — Photo : PSB Lounge

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail