Toulouse

Finance

Comment M Capital veut infuser les objectifs du développement durable dans ses participations

Par Paul Falzon, le 29 mars 2021

Après la création d’une direction du développement durable et de l’innovation, la société d’investissement toulousaine M Capital lance son Lab, une structure qui doit accélérer la prise en compte des objectifs de la RSE en interne et dans les sociétés dans lesquelles elle a des participations.

Les deux responsables du Lab mis en place par la société d’investissement toulousaine M Capital, Hortense Mellinger (à gauche) et Carole Maurage.
Les deux responsables du Lab mis en place par la société d’investissement toulousaine M Capital, Hortense Mellinger (à gauche) et Carole Maurage. — Photo : David Perpère

Après la création mi-mars d’un pôle dédié au développement durable et à l’innovation, confiée à Julien Charles Lavauzelle, la société d’investissement toulousaine M Capital (50 salariés, 500 M€ d’actifs sous gestion) lance ses premières actions opérationnelles pour améliorer l’impact environnemental et social de son portefeuille.

Dès le mois d’avril, tous les nouveaux investissements soutenus par le Fonds Tourisme Occitanie, que M Capital pilote pour le compte du conseil régional et de la Banque européenne d’investissement, pourront bénéficier d’un prêt à engagement positif et sociétal (Peps) : le dispositif prévoit de réduire jusqu’à 10 % le taux de crédit appliqué si un panel d’objectifs sociaux et environnementaux définis en amont est rempli. "L’ambition à terme est d’étendre le mécanisme à l’ensemble de nos participations", indiquent Carole Maurage et Hortense Mellinger, respectivement en charge de l’innovation et du marketing au sein de M Capital.

Un panel de "solutionneurs"

Parallèlement, la société d’investissement met en route son "Lab", conçu comme un centre de recherche et développement. Animé par Carole Maurage et Hortense Mellinger, il a pour mission de donner aux dirigeants d'entreprise financés par M Capital des outils sur l’écologie et la responsabilité sociétale (RSE). Première étape, la réalisation d’un audit des critères Environnementaux, Sociaux et de bonne Gouvernance (ESG) de l’entreprise, qui doit aboutir à un plan d’action et, le cas échéant, à des formations.

M Capital va s’appuyer sur des experts indépendants : pour la filière tourisme, la société nantaise Betterfly Tourism vient d’être retenue. La société d’investissement va ensuite constituer un panel d’entreprises prestataires positionnées comme "solutionneurs". "Pour le tourisme, il s’agit par exemple d’aider les entreprises sur les circuits courts, les économies d’eau ou encore l’amélioration de la performance énergétique de leurs bâtiments, indique Hortense Mellinger. Nous allons progressivement élargir le périmètre des solutions, l’immobilier étant notre deuxième secteur prioritaire."

La finance, levier des transitions

Avec 300 participations en cours, la route s’annonce longue pour engager toutes les entreprises financées par M Capital dans un changement de leurs pratiques. "L’incarnation d’un engagement sociétal n’est plus une option mais la condition sine qua non d’une performance économique durable", estime Rudy Secco, président de la société d'investissement toulousain, qui veut croire que les dirigeants sauront y trouver leur intérêt sur le long terme.

Il faudra aussi convaincre les acteurs institutionnels et privés qui ont choisi M Capital pour gérer leur portefeuille. "Les investisseurs eux-mêmes sont de plus en plus conscients du rôle de levier de la finance pour favoriser les transitions écologique et sociétale, assure Carole Maurage. Il y a un équilibre à trouver entre sens et rentabilité, que nous allons formaliser via une charte proposée à tous nos partenaires."

D’ici la fin du premier semestre 2021, M Capital devrait aussi adopter le statut d’entreprise à mission, qui lui permettra d’ajouter aux objectifs économiques et financiers ses engagements en matière de développement durable et de RSE.

Les deux responsables du Lab mis en place par la société d’investissement toulousaine M Capital, Hortense Mellinger (à gauche) et Carole Maurage.
Les deux responsables du Lab mis en place par la société d’investissement toulousaine M Capital, Hortense Mellinger (à gauche) et Carole Maurage. — Photo : David Perpère

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail