Aveyron

BTP

Charles et Mouysset mise sur les structures bois de grandes portées

Par Marina Angel, le 02 juin 2021

Le spécialiste aveyronnais du lamellé-collé, Charles et Mouysset, vient d’agrandir son usine de Rodez. L’investissement de près d’un million d’euros porte sur la modernisation de sa ligne d’aboutage, pour conforter son positionnement sur les ouvrages de grandes dimensions.

La nouvelle ligne d’aboutage de Charles et Mouysset permet de réaliser des pièces de structures pouvant atteindre jusqu’à 50 mètres de longueur, contre 35 mètres auparavant.
La nouvelle ligne d’aboutage de Charles et Mouysset permet de réaliser des pièces de structures pouvant atteindre jusqu’à 50 mètres de longueur, contre 35 mètres auparavant. — Photo : Charles et Mouysset

Précurseur dans la fabrication et l’emploi du bois lamellé-collé, l’entreprise aveyronnaise Charles et Mouysset est devenue une référence nationale pour les pièces de grandes portées. "Le marché est en forte demande", souligne Hugues Mouysset, co-dirigeant de l’entreprise familiale. Pour accompagner sa dynamique commerciale, la société vient de concrétiser une nouvelle extension de 1 600 m2 de son usine de Rodez avec la modernisation de la ligne d’aboutage. L’investissement de 950 000 euros, accompagné à hauteur de 190 000 euros par la Région Occitanie, comprend aussi l’automatisation d’une partie de la chaîne et l’acquisition de nouveaux moyens de levage.

Proposer des pièces jusqu’à 50 mètres de longueur

"L’objectif est à la fois d’accroître notre capacité de production, de réduire nos délais de livraison et de nous positionner sur des pièces de très grandes dimensions", précise Hugues Mouysset. La nouvelle ligne permet de réaliser des pièces de structures pouvant atteindre jusqu’à 50 mètres de longueur, contre 35 pour l’ancienne ligne.

Hugues Mouysset, co-dirigeant de Charles et Mouysset dans le hall d’aboutage de la PME aveyronnaise.
Hugues Mouysset, co-dirigeant de Charles et Mouysset dans le hall d’aboutage de la PME aveyronnaise. - Photo : Marina Angel
Créée sur la base d’une activité de charpente développée sur plusieurs générations, et rebaptisée Charles et Mouysset en 1976, la société s’est spécialisée très tôt dans les solutions en lamellé-collé avec des premières réalisations dès 1956. Elle intègre l’ensemble des process, de la conception jusqu’à la pose sur chantier, en passant par toutes les étapes de production et intervient sur tous types de bâtiments, qu’ils soient publics ou privés, industriels, commerciaux, agricoles ou sportifs. Parmi les dernières réalisations : la maison des arts martiaux à Saint-Orens-de-Gameville ou l’extension de l’espace sportif Quéfets à Tournefeuille, en Haute-Garonne, ou encore les nouveaux bâtiments industriels de Braley à Bozouls, dans l’Aveyron.

Accélération

Avec un effectif de 20 salariés, dont 6 au bureau d’études, Charles et Mouysset a réalisé un chiffre d’affaires de 3,7 millions d’euros en 2019. Freinée en 2020 par l’arrêt de certains chantiers et par la mise en route des nouveaux équipements, l’activité est à nouveau en pleine accélération avec plus d’une vingtaine de chantiers en cours.

La nouvelle ligne d’aboutage de Charles et Mouysset permet de réaliser des pièces de structures pouvant atteindre jusqu’à 50 mètres de longueur, contre 35 mètres auparavant.
La nouvelle ligne d’aboutage de Charles et Mouysset permet de réaliser des pièces de structures pouvant atteindre jusqu’à 50 mètres de longueur, contre 35 mètres auparavant. — Photo : Charles et Mouysset

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail