Haute-Garonne

Services

Bras Droit des Dirigeants diversifie son offre de missions d'encadrement

Par Paul Falzon, le 16 avril 2021

Pionnier sur l’offre de cadres à temps partagé, Bras Droit des Dirigeants a prévu de doubler son réseau dans les deux prochaines années. La marque, historiquement connue pour ses missions de direction commerciale et RH, élargit aussi le champs de ses expertises.

Le fondateur de Bras Droit des Dirigeants Bruno Doron (deuxième en partant de la droite) avec trois de ses directeurs d’agence de Haute-Garonne.
Le fondateur de Bras Droit des Dirigeants Bruno Doron (deuxième en partant de la droite) avec trois de ses directeurs d’agence de Haute-Garonne. — Photo : Paul Falzon

Doubler son réseau de cadres à temps partagé d’ici la fin 2023 : c’est l’objectif défini par Bras Droit des Dirigeants (BDDD). L’entreprise toulousaine cible les TPE et PME souhaitant intégrer des compétences cadres, mais sans avoir le besoin ou les moyens de le faire à temps plein. À la création en 2008, les premières missions proposées portent sur la fonction de directeur commercial, le métier d’origine du fondateur Bruno Doron, avant de s’étendre aux fonctions de DAF, de DRH et de directeur général. "La nouveauté de notre approche a été de créer d’emblée une marque : s’identifier comme le bras droit du dirigeant, c’est répondre au besoin d’accompagnement de chefs d’entreprise souvent seuls pour définir les choix stratégiques. Nous avons aussi été parmi les premiers à nous positionner sur des missions longues, entre 6 et 24 mois, pendant lesquelles le cadre à temps partagé met en œuvre le plan d’actions décidé", précise Bruno Doron.

L’enjeu de la notoriété

En 2013, BDDD fait un autre choix stratégique en optant pour le modèle de la franchise. À ce jour, le réseau se compose d’une centaine de cadres à travers la France : l’objectif est d’en recruter une cinquantaine par an sur les deux prochains exercices. "Nous avons reçu en 2020 près de 400 candidatures : la crise sanitaire a été un accélérateur en incitant de nombreux cadres à envisager ce type de missions, constate Bruno Doron. Notre processus de sélection ne compte pas moins de six étapes, pour être sûr que les projets sont bien raccord." Les nouveaux venus reçoivent ensuite une formation de 12 jours, et bénéficient de l’accompagnement d’un directeur de réseau, lui-même franchisé.

BDDD développe son maillage autour d’un axe géographique, avec des exclusivités territoriales pour éviter que deux franchisés entrent en concurrence, et d’un axe métiers. Ces derniers mois, le réseau a intégré dans son offre deux nouvelles missions, le marketing digital et l’animation des réseaux de franchisés. Il a aussi programmé une étude auprès d’un panel de chefs d’entreprise, pour anticiper les futurs besoins de ses clients. "On assiste à une mutation du marché du conseil, où les entreprises ne demandent plus seulement la définition d’un plan d’actions mais aussi d’un suivi opérationnel, analyse Bruno Doron. Dans le même temps, il est de plus en plus dur pour les cadres d’exercer un free-lance sur un marché de la direction à temps partagé en pleine structuration, où la notoriété devient un enjeu clé pour faire connaître son offre." Ces deux dernières années, BDDD a intensifié l’effort de communication autour de sa marque, avec le lancement de campagnes TV et radio. Le réseau vient aussi de se doter d’une nouvelle identité visuelle.

Recrutements

La croissance attendue du nombre de franchisés doit s’accompagner de deux à trois recrutements par an au siège, où travaille actuellement une équipe de huit personnes. Le chiffre d’affaires du réseau a dépassé l’an dernier les cinq millions d’euros. "Un chiffre me semble plus représentatif de l’intérêt de notre modèle : 30 % de nos cadres génèrent plus de 100 000 euros de revenus annuels, nuance Bruno Doron. L’an dernier, nous avons aussi atteint un nombre record de renouvellements de contrats de franchise, supérieur à 85 %." Déjà présent en Espagne, Bras Droit des Dirigeants envisage à terme d’étendre son modèle à d’autres pays européens.

Le fondateur de Bras Droit des Dirigeants Bruno Doron (deuxième en partant de la droite) avec trois de ses directeurs d’agence de Haute-Garonne.
Le fondateur de Bras Droit des Dirigeants Bruno Doron (deuxième en partant de la droite) avec trois de ses directeurs d’agence de Haute-Garonne. — Photo : Paul Falzon

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail