Haute-Garonne

Technologies

Arck Sensor boosté par le marché des véhicules électriques

Par Marina Angel, le 18 janvier 2022

Spécialisé dans le développement de capteurs pour l’industrie lourde, le haut-garonnais Arck Sensor est en pleine accélération. Ses nouvelles solutions de contrôle qualité de films d’acier et d’aluminium lui ouvrent de nouvelles perspectives portées notamment par la croissance du marché des batteries électriques.

Eric Pautal (à gauche), directeur général d’Arck Sensor et Cyril Canod, responsable de production de l’activité contrôle qualité.
Eric Pautal (à gauche), directeur général d’Arck Sensor et Cyril Canod, responsable de production de l’activité contrôle qualité. — Photo : Marina Angel

Créée en 2005, la PME Arck Sensor (16 salariés, dont 4 postes créés en 2021) est engagée dans une nouvelle dynamique de croissance, basée sur l’innovation et la diversification. Située à Ramonville-Saint-Agne (Haute-Garonne), la société, qui a réalisé en 2021 un chiffre d’affaires de 3,1 millions d’euros, table sur 4 millions pour 2022 et 6 millions à l’horizon 2025. Avec ses capteurs opto-électroniques à base d’infrarouge, elle s’est déjà construit une solide réputation dans l’automatisation et la sécurisation d’engins de levage de conteneurs. Elle compte dorénavant séduire aussi les industriels du laminage avec une nouvelle solution de contrôle qualité de produits plats métalliques.

Des détecteurs de microdéfauts sur les films d’aluminium

Spécialisée dans le développement d’instruments de mesure optique dédiés aux environnements industriels sévères, Arck Sensor a mis au point une nouvelle gamme d’équipements de contrôle automatiques, à base de technologie laser, capable de détecter les microdéfauts sur les tôles d’acier extrêmement fines et les films d’aluminium. Or, ces films d’aluminium, de par leurs qualités de légèreté, de résistance et d’étanchéité à la lumière, à l’humidité et aux bactéries, se sont imposés ces dernières années dans l’industrie de l’emballage, que ce soit dans l’alimentaire, la pharmacie ou les cosmétiques. Ils sont aussi utilisés dans de nombreuses applications techniques, notamment dans l’automobile, pour l’isolation et l’enroulement de câbles, et dans la fabrication des batteries pour véhicules électriques. Un marché en pleine expansion. "Nos solutions permettent de détecter des trous de 10 μm de diamètre et d’en indiquer l’emplacement exact, au rythme de 1 200 mètres de films contrôlés par minute", souligne Eric Pautal, directeur général de la société. Ces nouveaux systèmes de contrôle qualité réalisent déjà 50 % du chiffre d’affaires de la PME, sans pour autant freiner son activité historique.

Nouveaux développements dans les installations portuaires

Contrôle du ballant dans la manutention des conteneurs, système anticollision pour les portiques de quai, positionnement des camions, assistance pour le gerbage et l’alignement des conteneurs… : Arck Sensor continue en parallèle à multiplier les applications de ses capteurs à destination des installations portuaires. 80 % de cette famille de produits sont actuellement vendus en Asie, principalement en Chine, au Japon et à Singapour. "Nous avons encore une marge de progression très importante à faire pour accompagner l’automatisation des installations portuaires, que ce soit en Asie, mais aussi en Europe, en Afrique ou aux États-Unis", précise Eric Pautal. Outre les grands constructeurs d’engins de levage, parmi lesquels le chinois ZPMC, les japonais Mitsui et Yaskawa ou la société finlandaise Konecranes, Arck Sensor cible aussi en direct les terminaux de conteneurs pour du rétrofit d’équipements. Pour développer ce marché de la rénovation, elle annonce la sortie en 2022 d’un produit plus compact et qui intégrera une partie du volet logiciel du système.

Poursuivez votre lecture

Plus de Newsletters

Déjà abonné à une newsletter gratuite ? Inscrivez-vous ici à une autre édition